fbpx La Jeune Mariée juive | Actes Sud Aller au contenu principal

La Jeune Mariée juive


D’un tableau “non fi ni” de Rembrandt, La Jeune Mariée juive – un des derniers chefs-d’oeuvre du peintre dont les personnages, unis par un geste tendrement audacieux, ont suscité bien des interprétations –, Luigi Guarnieri s’empare, en fin connaisseur du XVIIe siècle hollandais, pour construire un roman qui met en miroir deux époques, deux villes, deux histoires. Entre l’Amsterdam des peintres, des médecins et des théologiens, où le personnage d’Ephraïm Paradies évoque à la fois Descartes et Spinoza, et le Paris contemporain, où tente de vivre un jeune écrivain, l’auteur tisse tout un réseau de correspondances : en particulier, une passion amoureuse désespérée et un tableau, refl et et témoin de celle-ci. Entre pathétique et grotesque, Luigi Guarnieri pose des questions essentielles sur la souffrance et la recherche du bonheur, et sur la pérennité d’un sentiment – auquel l’art seul permet de défier le temps.

Luigi Guarnieri est né à Catanzaro en 1962 et vit à Rome. Après La Double Vie de Vermeer (2006, prix Campiello en Italie ; Babel n° 805), il a publié chez Actes Sud La Jeune Mariée juive (2007) et Les Sentiers du ciel (2010).

janvier, 2010
11.00 x 17.60 cm
288 pages

Marguerite POZZOLI

ISBN : 978-2-7427-8831-6
Prix indicatif : 7.70€
Babel n° 994



Où trouver ce livre ?

Du même auteur