Vingt-Septièmes Assises de la traduction littéraire (Arles 2010) | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Assises de la traduction littéraire

Novembre, 2011 / 13,0 x 24,0 / 224 pages


ISBN 978-2-330-00218-3
prix indicatif : 23, 40€


Où trouver ce livre ?
|

Vingt-Septièmes Assises de la traduction littéraire (Arles 2010)

Traduire la correspondance

COLLECTIF

Ces Vingt-Septièmes Assises de la traduction littéraire en Arles, édition 2010, invitent à réfléchir sur les stratégies de traduction des correspondances.
Marina Yaguello, universitaire et linguiste, s’interroge sur les métamorphoses du “moi” dans l’énonciation épistolaire. Des traducteurs nous ouvrent les portes de leur laboratoire : Christine Raguet a traduit les lettres de Nabokov, Bernard Lortholary, celles de Mozart, Anne Coldefy-Faucard, la correspondance de Dostoïevski, Françoise du Sorbier, celle de D. H. Lawrence, Elena Balzamo, les lettres de Strindberg. Grâce à Wolfgang Tschöke, Cinzia Bigliosi et Helen Constantine, Les Liaisons dangereuses, roman par lettres, se réénoncent en trois grandes langues européennes, sous la conduite de Laure Depretto. Frédéric Jacques Temple, poète, éditeur de la correspondance de Henry Miller avec Lawrence Durrell, raconte ses aventures d’écriture et de traduction.
Dans le cadre de l’année croisée France-Russie, Véra Milchina, traductrice et chercheuse à Moscou, évoque ces Russes qui, au XIXe siècle, correspondaient en français. Nous rencontrons un excellent prosateur russe d’aujourd’hui, traduit par Sophie Benech, Iouri Bouïda. Et Didier Bezace met en voix la correspondance de Boris Pasternak avec sa première femme Evguénia.
La table ronde professionnelle de l’ATLF examine la situation des formations à la traduction littéraire aujourd’hui.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter