Le ramassement de soi | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres allemandes

Novembre, 2008 / 11,5 x 21,7 / 368 pages

traduit de l'allemand par : Diane MEUR
ISBN 978-2-7427-8075-4
prix indicatif : 25, 40€


Où trouver ce livre ?
|

Le ramassement de soi

Récits et réflexions

Paul NIZON

Comment, à partir de cet état de ramassement de soi que requiert l’écriture, rendre compte de la vie dans toute sa profusion jubilatoire ? Comment convertir la vie intérieure en prise de possession de soi et du monde ?
C’est en filigrane que Nizon répond à ces questions dans ces textes, dont l’écriture s’est échelonnée entre 1961 et 2004 : évoquant son rapport à la langue, l’art, la vie, et la façon dont, pour l’auteur, ces trois réalités s’engendrent mutuellement, ils diffusent un profond sentiment de liberté et esquissent un véritable carnet de bord intellectuel.
Des essais sur les artistes qui ont marqué sa vie – Van Gogh, mais aussi Soutine et Dietrich, pour la peinture, les cinéastes Fellini et Bertolucci, le poète Robert Walser, les écrivains Knut Hamsun ou Sean O’Casey,, côtoient aussi bien des souvenirs analysés que des réflexions sociologiques nées de l’observation du quotidien ou des fragments d’un art poétique. L’auteur y met toujours en lumière l’absolue liberté des créateurs, à commencer par la sienne, invitant, par une réduction de l’être à l’essentiel (à l’image de Walser ou Van Gogh), à jouer sa vie comme un passant, entre émerveillement et fuite. Il s’agit de se laisser absorber par le monde – par le biais des voyages, des villes, des femmes – et de le regarder, l’écrire pour l’absorber à son tour. Les entretiens, quant à eux, reviennent de manière éclairante sur sa conception de l’écriture, du père et de la paternité, du bonheur…
Dans une écriture d’une extrême justesse, qui passe de la prose poétique au ton de la causerie, ce recueil peut constituer aussi bien une voie d’entrée dans l’œuvre de Paul Nizon qu’un moyen d’approfondissement de son cheminement humain, intellectuel et artistique.
Né à Berne en 1929, Paul Nizon est considéré comme l’un des écrivains contemporains les plus novateurs. Après une thèse consacrée à Van Gogh, il devient boursier de l’Institut suisse de Rome, et naît à sa vie d’artiste ; mais ce n’est qu’en 1961, après l’expérience de Barcelone, relatée plus tard dans Immersion (Actes Sud, 1991), qu’il se consacre pleinement à l’écriture et publie Canto (Jacqueline Chambon, 1991), texte qui suscite de vives réactions critiques. Après plusieurs années de pérégrination et de ruptures, il revient à la vie littéraire en 1971, et publie notamment L’Année de l’amour (version française en 1985). L’essentiel de son œuvre est publié par Actes Sud : Stolz, (1987, Prix France Culture), Dans le ventre de la baleine (1990), Marcher à l’écriture (1991), Dans la maison les histoires se défont (1992), L’œil du coursier (1994), Chien (1998). Son dernier roman, La Fourrure de la truite (2006, Babel 2008), a été également acclamé par la critique.
Après l’édition d’un volume Thesaurus en 1997 – réunissant Dans la maison les histoires se défont, Canto, Immersion, Stolz, L’Année de l'amour, Dans le ventre de la baleine ainsi que L’Œil du coursier et Leçons de Francfort – Actes Sud entreprend aussi l’édition de ses journaux. Si Paul Nizon écrit toujours en langue allemande, il vit désormais à Paris.


Le ramassement de soi

Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter