Un juif en cavale (EPUB) | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Domaine français

Février, 2013


ISBN 978-2-330-01729-3
prix indicatif : 14, 99€


Où trouver ce livre ?
|

Un juif en cavale (EPUB)

Laurent SAGALOVITSCH

Après Loin de quoi et La Métaphysique du hors-jeu, troisième et dernier volume des aventures de Simon Sagalovitsch. Où l’on retrouve le « juif impossible » trimballant son atavique mélancolie, son single malt et ses anxiolytiques sur les plages alanguies de Tel Aviv, apprivoisant l’improbable dolce vita israélienne à Jaffa et prenant en main la destinée… d’une petite équipe de football locale. Drôle et fatal.

Un juif en cavale (EPUB)

Anne Berthod, La Vie

« Simon Sagalovitsch ? Un drôle d’avatar, une sorte de Woody Allen mâtiné de Jean-Pierre Bacri, qui nous fait un Lost in Translation entre Paris, Vancouver et Tel-Aviv Beach. (…) Sous le ton drolatique d’un auteur emporté par sa prose torrentielle, l’amertume affleure, palpable et touchante. Jusqu’à l’épilogue, mystérieux pied de nez à la fatalité.  »


Alain Granat, JewPop

« En lisant Un juif en cavale, on éprouve le sentiment jouissif de naviguer d’un compte-rendu de match de Division d’Honneur dans l’Équipe rédigé par un journaliste sous acides, à un scénario digne d’un film des frères Coen, mis en scène par le roi du mélo hollywoodien Douglas Sirk. Sagalovitsch possède ce talent rare de faire passer son lecteur de l’éclat de rire à l’émotion sans pathos, tout en douceur.  »


Olivier Mony, Livres Hebdo

« Dans une langue comme emballée, ivre d'elle-même, qui dans ses meilleurs moments rappelle la démesure d'un Mordecai Richler, le romancier offre en contrebande une  réflexion âpre et douloureuse sur la fortune et l'infortune qu'il y aurait à être né juif. La difficulté, aussi, de le rester.  »


Pierre Maury, Le soir

« Il s'agit du meilleur des trois romans, ce qui fait bien sur regretter qu'il soit le dernier. Sagalovitsch atteint des sommets dans un  délire nourri de tous les événements (…). Tout est dérisoire et le rire fuse à chaque page.    »


Emilie Grangeray, Le Monde des Livres

« Simon, Ce juif errant des temps modernes, qui a couru pendant trois livres derrière il ne savait trop quoi (…), n'aura pas raté sa sortie d'Egypte, ni son échappée, à laquelle ses admirateurs se résoudront difficilement, hors de l'univers irrésistible de Laurent Sagalovitsch.  »


Ariane Singer, Transfuge

« Derrière la drôlerie du récit perce l’obsédante question de l’identité juive et  de l’appartenance, comme chez Philip Roth et Mordecai Richler, auxquels l’humour de Sagalovitsch fait immanquablement penser.  »


Olivier Mony, Livres Hebdo

« Même s’il n’est pas nécessaire d’en avoir lu les deux premier volets pour en apprécier toute la verve comique et désespérée, ce tome tient bien du bouquet final. Dans une langue comme emballée, ivre d’elle-même, qui dans ses meilleurs moments rappelle la démesure d’un Mordechai Richler, le romancier offre en contrebande une réflexion âpre et douloureuse sur la fortune et l’infortune qu’il y aurait à être né juif. La difficulté, aussi, de le rester.  »


Monique Neubourg, Art Travel

« Laurent Sagalovitsch est un écrivain de fond, un portraitiste gouleyant, un feuilletoniste haletant. (…) Il manie l’humour juif ad libitum en tirant tous les partis comiques de sa déprime existentielle, laquelle devient un remède bien senti à la mélancolie du lecteur (si tant est).  »


Marie-Paule Caire, Parution.com

« Laurent Sagalovitsch continue à entraîner son lecteur dans des phrases interminables, tours et détours jubilatoires. On retrouve intact l’humour déjanté des deux livres précédents : un joyeux moment de lecture.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter