Idaho Babylone (EPUB) | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Actes noirs

Septembre, 2016

traduit de l'anglais (États-Unis) par : Yoann GENTRIC
ISBN 978-2-330-06943-8
prix indicatif : 14, 99€


Où trouver ce livre ?
|

Idaho Babylone (EPUB)

Theo HAKOLA

Répondant au S.O.S. de sa sœur, Peter Fellenberg revient dans sa ville natale de Spokane, Washington, pour l’aider à retrouver la trace de sa nièce, disparue pendant un camp de vacances. L’inquiétude est à son comble : l’adolescente a depuis peu embrassé avec passion les principes un peu trop fanatiques de l’église qui a organisé ce séjour. Mais elle pourrait aussi être tombée entre les mains de rednecks néo-nazis…   Très cinématographique, mené tambour battant et peuplé de personnages aussi singuliers qu’affirmés, Idaho Babylone se lit comme une implacable et douloureuse enquête. Un roman éminemment éclairant sur “l’état de l’union” à la veille de la présidentielle américaine de novembre 2016.

Idaho Babylone (EPUB)

Entreprises Magazine

« Ce roman, à l’écriture cinématographique où l'on croise des personnages hors normes, traite d'un sujet grave maîs avec, parfois, un certain humour.  »


Léonard Billot, Stylist

« Avec cette plongée glaçante dans les eaux troubles du nationalisme redneck et de l’extrémisme chrétien. Hakola raconte l’embrigadement moral, le fondamentalisme et la radicalisation religieuse. Un drame américain qui résonne étrangement avec le nôtre.  »


Philippe Blanchet, Rolling Stone

« On connaît peut-être moins Theo Hakola romancier, tout aussi excellent, à l'image de ce (faux) polar sur les dérives mystico-fascistes d’une Amérique profonde inquiétante.  »


Novo

« De retrouvailles familiales en rebondissements osés, l'auteur dévoile avec un humour parfois féroce le visage sombre d'une Amérique qui malgré I élection d'Obama, a le plus grand mal à protéger ses enfants du racisme et de l’obscurantisme.  »


Stéphanie Lohr, Ici Paris

« Un roman mené tambour battant qui ne fait pas mentir l'adage selon lequel « la route qui mène à l'enfer est pavée de bonnes intentions… »  »


Léonard Billot, Les Inrockuptibles

« (Theo Hakola), il met son sens du rythme et ses souvenirs d'enfance au service d'un roman noir sur les dérives et les délires du religieux dans son pays natal. Fondamentalisme, radicalisation de la jeunesse et embrigadement moral : si les costumes, les coutumes et le culte ne sont pas les mêmes, le drame américain que déroule Hakola l'engagé ressemble pourtant étrangement au nôtre.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter