Continents à la dérive(EPUB) | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres anglo-américaines

Octobre, 2016

traduit de l'américain par : Pierre FURLAN
ISBN 978-2-330-07384-8
prix indicatif : 16, 99€


Où trouver ce livre ?
|

Continents à la dérive(EPUB)

Russell BANKS

Un réparateur de chaudières dans une petite ville du New Hampshire abandonne son quotidien misérable et part pour la Floride avec sa famille, attiré par un nouvel avatar du rêve américain. À plusieurs milliers de kilomètres de là, une jeune Haïtienne fuit la violence et la pauvreté de son pays natal pour rejoindre l’Amérique… de ses rêves. Les deux destins finiront par se croiser dans cet ample roman sur l’errance et l’injustice.
 



Russell Banks interviewé par Joël Carassio, Le Progrès

« Ce roman était en avance sur son temps, de façon un peu déprimante, parce que tous ces éléments-là ont empiré, depuis les années 1980. On est en train de se réveiller du rêve américain.  »


Eléonore Sulser, Le Temps

« Vanise, la migrante, et Bob, le working poor, deux personnages qui misent sur le rêve américain et qui perdent tout. Russell Banks a écrit ce grand roman plein de souffle, son cinquième, au début des années 1980. Pierre Furlan vient de retraduire ces Continents à la dérive et le résultat est assez saisissant. A quelques détails près (…) ce que dit le livre demeure d’une actualité forte. Migrants et travailleurs pauvres continuent de se croiser sans se voir, partageant la même misère dans l’Amérique de Donald Trump et d’Hillary Clinton.  »


interview par Sabrine Kasbaoui, Entrée libre, France 5

« Une nouvelle traduction vient de paraître et l’ouvrage n’a rien perdu de sa pertinence.  »


Russell Banks (dossier sur Obama vu par les écivains américains, Hubert Artus), Marianne

« Aucun président depuis Kenney (…) n’aura eu un tel impact sue les écrivains. il nous a donné une langue nouvelle, pour un nouveau pays.  »


Russell Banks, entretien par Isabelle Lesniak, Les Echos

« C’est le seul effet bénéfique du désastre de la crise de 2008 : toute la lumière a été faite sur le décalage entre les 1% qui ont confisqué la richesse et les 99% restant sur le carreau. Tous les travers de notre société encore peu perceptibles quand j’écrivais ce roman sont désormais bien visibles. La classe politique ne peut plus les ignorer.  »


Russell Banks, entretien par Philippe Richard, Ouest France

« j’ai de la compassion pour les gens qui essaient de rester droits, malgré un contexte économique et social brutal. Mon travail est basé sur ça : reconnaître que les autres, ceux qui ne sont pas de notre « tribu », font bien partie de notre large famille humaine. Être un écrivain c’est s’ouvrir à d’autres voix que la sienne, avoir de l’empathie pour ce qui n’est pas familier.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter