Baba Segi, ses épouses, leurs secrets (EPUB) | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres africaines

Octobre, 2016

traduit de l'anglais (Nigeria) par : Isabelle ROY
ISBN 978-2-330-07109-7
prix indicatif : 16, 99€


Où trouver ce livre ?
|

Baba Segi, ses épouses, leurs secrets (EPUB)

Lola SHONEYIN

La jeune Bolanle, malgré les études qu'elle a menées brillamment et qui pourraient lui assurer un avenir différent, devient la quatrième épouse de Baba Segi, de vingt ans son aîné. Son existence se complique quand les mois passent et qu'elle ne tombe pas enceinte... Débuté avec l'humour enlevé d'un vaudeville polygame, le roman tourne au drame pour dénoncer l'hypocrisie d'une société qui exalte la maternité et dénie toute autonomie à la femme.



Marie-France Cros, La Libre Belgique

« L’auteur évite la caricature, excellant à dévoiler le mélange de tendresse et de mépris des épouses pour un mari qu’elles s’entendent à duper afin de préserver leurs intérêts.  »


Emmanuelle Lorriaux, Le Suricate.org

« Voici un petit bijou ! Le ton est souvent léger mais la lecture est loin d’être sans profondeur. Lola Shoneyin décrit sans misérabilisme les relations atypiques de cette famille dans laquelle le dindon de la farce n’est pas toujours celui qu’on croit. Un livre sage et drôle à mettre entre toutes les mains.  »


Agnès Kappès-Grangé, Jeune Afrique

« Baba Segi et ses épouses valent le détour. Avec humour et tendresse, Lola SHoneyin nous plonge dans le quotidien d’une famille polygame d’Ibadan. Un premier roman savoureux qui oscille entre le vaudeville et le drame et se lit d’une seule traite.  »


Christèle Hamelin (librairie Le Carnet à Spirales, Charlieu), Page

« Un premier roman truculent. Derrière la drôlerie de cette satire de la vie conjugale et de la polygamie, et les portraits des personnages hauts en couleur, s’élève la parole de ces quatre femmes qui dévoilent alternativement un passé et un présent parfois lourds à porter. Lola Shoneyin se fait ainsi la porte-parole de ses concitoyennes et dénonce par l’humour une société encore très attachée au rôle traditionnel de la femme, qui se doit d’être avant tout une épouse et une mère.  »


Notes bibliographiques

« Une belle langue, simple et poétique. On est pris par cette histoire qui se déroule avec un certain suspense, jalonnée par les récits des épouses, chacune ayant son point de vue. Les personnages sont décrits avec humour, vivants, attachants ou détestables…  »


Florence Courthial, Blackmap

« Une saga nigérane passionnante et troublante sur la polygamie et sur la place des femmes, racontée avec finesse, hardiesse et humour. » Tumultueux ! Ce premier roman de Lola Shoneyin nous ouvre les yeux sur les difficultés de la polygamie et sur la condition des femmes, deux sujets toujours d’actualité au Nigéria, même si le pays se modernise de plus en plus. Manifeste troublant et tranchant, cette histoire nous rappelle combien la condition des femmes est un sujet toujours tabou, complexe et vraiment émouvant. Lola Shoneyin a une grande force narrative Un roman irrésistible et poignant, écrit avec amour et compassion.  »


Sylvie Sagnes, Onlalu.com

« C’est un premier roman et il est réussi : accrocheur, passant avec aisance d’un registre à l’autre (on sourit autant qu’on mesure les enjeux profonds à l’œuvre), il raconte une bonne histoire tout en offrant un panorama de la société nigériane contemporaine. Plutôt féroce sous ses dehors de gentille farce, il sait rendre tous les personnages attachants et la construction en chorale rend le tout très vivant.  »


Biblioteca magazine

« Sur la trame et avec l’humour d’un vaudeville, Lola Shoneyin s’adonne à une fine analyse psychologique.  »


Version Femina

« Un vrai bonheur, ce vaudeville polygame qui dénonce la condition féminine au Nigeria. Un premier roman choral où les épouses se confient, jusqu’à ce que la farce vire au cauchemar. Militante, Lola Shoneyin stigmatise les faux-semblants de son pays avec audace et finesse.  »


Natalie Levisalles, Libération

« Cette histoire drôle et enlevée est aussi une sacrée critique de la place que la société nigériane fait aux femmes.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter