Annemarie (EPUB) | Actes Sud
Actes Sud Papiers
Hors collection

Février, 2018 / 72 pages


ISBN 978-2-330-10534-1
prix indicatif : 9, 49€

Genre


Où trouver ce livre ?
|

Annemarie (EPUB)

René ZAHND

Poétesse suisse, écrivain, reporter, photographe, voyageuse au long cours, Annemarie Schwarzenbach (1908-1942) est une icône de l’artiste engagée. Derrière la légende, c’est la femme qui fascine René Zahnd, et la manière dont elle s’est jetée à corps perdu dans la course au bonheur et dans l’écriture malgré sa famille, ses toxicomanies et sa maladie.
A l’âge de 23 ans, Annemarie Schwarzenbach quitte sa famille de la grande bourgeoisie suisse pour se consacrer à l’écriture, en Allemagne. Durant la décennie mouvementée 1931-1942, période marquée par la prise de pouvoir de l’extrême droite en Europe, Annemarie rencontre les “enfants terribles” de Thomas Mann, Klaus et Erika, engagés dans un combat sans merci contre les extrémismes. Du cabaret antifasciste d’Erika, aux voyages aventureux d’Annemarie en Asie, de l’engagement à l’écriture jusqu’à sa quête en Orient d’une origine commune des peuples européens, tous les moyens sont bons pour s’ériger contre la société de l’époque et l’opportunisme de son pays natal. Poétesse, écrivain, reporter, photographe, archéologue à ses heures, voyageuse au long cours, “ange inconsolable” selon l’expression de Roger Martin du Gard, “ange dévasté” selon celle de Thomas Mann, aujourd’hui encore elle ne cesse de nous parler.
Marquée par sa relation d’amour-haine avec une mère despotique, faisant figure de brebis galeuse au sein d’une famille fortunée qui soutient les nazis, entravée par ses toxicomanies, atteinte de schizophrénie, elle s’est jetée à corps perdu dans l’existence et dans l’écriture. En quelques années, elle a développé une œuvre abondante et polymorphe qui traduit le regard lucide, à la fois critique et amoureux, qu’elle porte sur la Suisse en particulier, sur le monde en général. Elle commence aussi a être publiée mais elle continue d’aller chercher de plus en plus loin son inspiration. Elle se rend notamment au Congo et en Afghanistan. Mais, après son exil aux Etats-Unis, au moment où elle pense être sur le point de s’en affranchir, un accident de vélo brise sa vie, à 34 ans à peine.
Cette pièce évoque une femme hors du commun qui, tout à la fois sœur, amie, amante, continue à nous émouvoir, à nous inviter à la réflexion, parce qu’elle s’affirme à bien des égards d’une absolue modernité : les questionnements des années trente, qu’ils soient politiques, artistiques ou sociaux, résonnent fortement avec celui du monde contemporain.
personnages : 3 femmes, 1 homme et 1 ange.
René Zahnd est né en 1958 près de Lausanne. Après un bref passage par l’enseignement, il pratique le journalisme, notamment comme critique de théâtre et de littérature. En 1999, il devient l’adjoint de René Gonzalez à la direction du Théâtre Vidy-Lausanne.
Depuis plusieurs années, son travail d’écriture est presque entièrement consacré au théâtre. Il a publié en Suisse un étude sur Matthias Langhoff, et en France des livres d’entretiens (avec François Rochaix, Maurice Béjart, etc.) et des traductions (Büchner, Pirandello, Norén, Dorst).
Il est l’auteur d’une douzaine de pièces dont Jardin d’hiver (L’Age d’homme, 1995), La Reine Deirdre (L’Age d’homme, 1998), L’Ile morte (Editions Théâtrales, 1999), Les Hauts Territoires (Editions Théâtrales, 1999), Équinoxe (Bernard Campiche Editeur, 2004), Folle Jeunesse (Bernard Campiche Editeur, 2004), Enfants perdus (Bernard Campiche Editeur, 2004) et Mokhor (Bernard Campiche Editeur, 2004), Kardérah (Bernard Campiche Editeur, 2006).

Annemarie    (EPUB)

Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter