Israël autrement | Actes Sud
Actes Sud Sciences humaines
Hors collection

Novembre, 1998 / 13,0 x 24,0 / 200 pages

traduit du français par : Rosie PINHAS-DELPUECH, Laurence DIEVRE
ISBN 978-2-7427-2015-6
prix indicatif : 19, 80€


Où trouver ce livre ?
|

Israël autrement

COLLECTIF
Nadine VASSEUR
Agency DEBORAH OWEN

à bien des égards, en est encore à se chercher, à s’inventer, et ce sentiment de participer à la construction d’une identité en train de se faire est ce qui donne à beaucoup d’artistes leur énergie.
Mais Israël est aussi une terre de la mémoire, celle de ces milliers d’émigrants venus la peupler depuis les quatre coins du globe. Terre de rencontres, c’est aussi, entre Orient et Occident, une terre de conflits.
Aux premiers jours de l’Etat, le président Ben Gourion avait eu le rêve de créer une nouvelle identité homogène pour l’homme israélien. Cinquante ans plus tard, il semble au contraire que toute la diversité qui fonde la société israélienne revienne plus que jamais au jour. Certains pensent qu’il s’agit d’une crise, de tensions fâcheuses. D’autres — et notamment les artistes — s’en félicitent car, plus que quiconque sans doute, ils ont affaire à la mémoire et à la question de la différence. La multitude des cultures qui tissent la trame de ce pays est sa richesse, pensent-ils, et non pas un danger pour la cohésion de leur identité commune. Tous se sentent Israéliens, mais pour eux, être Israélien, c’est aussi se nourrir de toutes ces dissemblances.
Loin de toute visée théorique, cet ouvrage a eu pour unique ambition de tenter, au fil des entretiens ou des textes qui le composent, de saisir, dans sa singularité et dans ses nuances, ce qu’être Israélien veut dire pour un artiste contemporain : dans sa relation à l’autre et à tous les autres qui peuplent ce territoire, dans son rapport à sa propre histoire, à son pays, au judaïsme… Beaucoup des interventions ici rassemblées relèvent de l’autoportrait et mêlent la réflexion au récit autobiographique. Tous ces artistes ont à cœur de nous faire connaître et comprendre cet équilibre — subtil et différent pour chacun d’eux — entre le sentiment d’appartenir à une nation et le souci de préserver leur rapport séculaire à l’autre et à l’universel.

 
Nadine Vasseur




Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter