A la table du Grand Turc | Actes Sud
Sindbad
L'Orient gourmand

Novembre, 2001 / 17,5 x 28,0 / 144 pages


ISBN 978-2-7427-3443-6
prix indicatif : 23, 20€


Où trouver ce livre ?
|

A la table du Grand Turc

Stéphane YERASIMOS
Belkis TACHKESER

Les Ottomans, dernier grand empire musulman du Proche-Orient, opèrent la synthèse culinaire de deux traditions, celle du monde arabo-musulman et celle de la Méditerranée gréco-romaine. Ils y ajoutent des éléments venus de l'Extrême-Orient, via la civilisation timouride, comme le riz, d'autres apportés des Amériques et transitant par l'Espagne : la tomate ou les piments. Ils diffusent enfin des produits nouveaux comme le café. Les trois continents sur lesquels s'étale l'empire, des portes de Vienne à la Caspienne, le Yémen et l'Oranais, perpétuent sans doute leurs propres habitudes ; mais la synthèse se fait à Istanbul, autour du palais, des cours des grands dignitaires, au sein des différentes populations qui affluent, de gré ou de force, après la conquête de la ville en 1453 : Turcs musulmans, chrétiens des Balkans et de l'Anatolie, juifs séfarades de la péninsule Ibérique et de l'Italie, sans compter les esclaves affranchis et convertis en provenance du Caucase, de la Russie, de l'Europe chrétienne ou de l'Afrique noire, chacun apportant ses traditions et ses expériences. Istanbul devient ainsi le creuset où, du XVe au XVIIIe siècle, s'élabore progressivement l'alchimie d'une vaste aire de pratiques culinaires, allant aujourd'hui des Balkans au Proche-Orient et dont les recettes les plus connues sont diffusées au gré des déplacements des hauts fonctionnaires vers les provinces.

A la table du Grand Turc

Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter