fbpx Ce qui est sans être tout à fait | Actes Sud Aller au contenu principal

Ce qui est sans être tout à fait

Sous-titre
Essai sur le vide


Le vide, dit-on ordinairement, est ce qui reste après qu’on a tout enlevé. Mais si l’on retirait absolument tout, il ne resterait plus rien… du tout. Pas même le vide. Alors peut-on réellement faire le vide ? Au demeurant, le vide existe-t-il vraiment ? A-t-il même jamais existé ?

Le vide, c’est à la fois tout un monde et toute une histoire. Une histoire pleine d’idées, de concepts, de délires aussi. À l’image du temps et de la matière, le vide a hanté les philosophes et les physiciens, qui parlent rarement de la même chose. Chez les premiers, il a dès l’Antiquité donné lieu à d’intenses débats au sujet du néant, du non-être, du rien. Chez les seconds, le vide est devenu un objet d’expérimentations, et son existence, du moins celle d’un certain vide, a été prouvée au milieu du XVIIe siècle et a contribué à la naissance de la physique dite ”moderne“. Depuis, chaque nouvelle théorie propose ”son“ vide.

Étienne Klein mène l’enquête, traverse l’histoire des idées, interroge les mots. Et il apparaît que la vie du vide est contre toute attente une vie dense. De plus en plus dense à mesure que la physique progresse. Au XXIe siècle,toutes sortes de vides cohabitent houleusement, de la substance subtile au vide quantique, arrière-monde renfermant la source secrète de la matière, en passant par les ressorts intimes de la dynamique de l’Univers…La question du vide serait-elle en passe de devenir le plus grand défi de la physique contemporaine ?

«Auteur»

Physicien, philosophe des sciences, Étienne Klein dirige le laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et enseigne à CentraleSupélec. Il a notamment publié «Les Tactiques de Chronos», «Discours sur l’origine de l’Univers», «En cherchant Majorana. Le physicien absolu», «Le pays qu’habitait Albert Einstein »et «Matière à contredire».

septembre, 2019
11.50 x 21.70 cm
176 pages


ISBN : 978-2-330-12553-0
Prix indicatif : 18.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Une passionnante enquête à travers l’histoire de la pensée. Il en ressort que le vide ne se limite pas à une absence ni à une privation d’être, et que, loin d’être béant ou stérile, il devient fécond dès lors qu’il est combiné avec un autre élément. Il y a ainsi toute une cuisine métaphysique du vide, avec ses maîtres et ses recettes.

Alexandre Lacroix, Philosophie Magazine

Une passionnante enquête à travers l’histoire de la pensée. Il en ressort que le vide ne se limite pas à une absence ni à une privation d’être, et que, loin d’être béant ou stérile, il devient fécond dès lors qu’il est combiné avec un autre élément. Il y a ainsi toute une cuisine métaphysique du vide, avec ses maîtres et ses recettes

Alexandre Lacroix, Philosophie Magazine

Dans son essai Ce qui est sans être tout à fait, Etienne Klein a voulu l’attaquer sur tous les fronts, depuis les philosophes présocratiques jusqu’aux vides quantique et relativiste, en passant par Galilée, le vide des alpinistes et celui de l’ennui. Il a su trouver les mots, ces mots qu’il ne cesse d’interroger, de disséquer, pour nous placer au bord du vide. On a eu le vertige.

Erwann Cario, Libération

Du vide, il en parle merveilleusement [...] Ce qui est sans être tout à fait est un puit sans fin de paradoxes.

Patrick Cohen, Europe 1, "C’est arrivé demain"

Un parcours absolument passionnant de cette conception du vide à travers l’Histoire des sciences.

Nicolas Martin, France Culture "La Méthode scientifique"

C’est fin et savant.

Guillaume Erner, France Culture, "Les Matins"

Un livre entier pour ne parler que de lui : la meilleur preuve que le vide n’est pas rien.

Yann Verdo, Les Echos

Une vertigineuse question.

Jean-Marie Durand, L'ADN

On peut être à la fois philosophe et physicien. Du vide au temps, de Pascal à Einstein, ce facétieux érudit nous entraîne dans un univers de paradoxes étourdissant.

Olivier Pascal Moussellard, Télérama

Un ouvrage qui devrait ravir tous ceux ayant vu dans le vide la signature d’un mystère plus grand que l’idée même du monde que nous habitons et qui nous habite.

Jean Philippe de Tonnac, Le Monde des religions

Cette poursuite de ce « qui n’est pas tout à fait », brillamment mise en scène par Étienne Klein, oblige à revoir toute l’histoire de l’Univers.

Françoise Monier, France 3, "Un livre, un jour"

Une lecture vivifiante.

Véronique Radier, L'OBS

Érudit, passionnant, savoureux.

Sophie Creuz, L'ECHO

De l’Antiquité à nos jours, cet essai passionnant questionne la notion de vide, telle que l’appréhendent philosophes, physiciens, poètes et... alpinistes. 

Fabrice Lardreau, LA MONTAGNE et ALPINISME

Du même auteur