Aller au contenu principal

Maxence au désert



1923. Jeune assistant au Muséum d’histoire naturelle en mission océanographique à Port-Etienne, Théodore Monod découvre le désert : il se joint à une caravane qui doit gagner Saint-Louis et entreprend sa première méharée — environ huit cents kilomètres à travers la Mauritanie occidentale.

Composée dans l’éblouissement, cette œuvre de jeunesse célèbre avec lyrisme le charme de la caravane, la beauté fascinante des dunes, le lent balancement des dromadaires, les gestes immémoriaux de la préparation du thé… Passionné, fervent, ce chant du désert est en même temps un document exceptionnel, écrit par un homme au carrefour de son destin.

avril, 2001
11.00 x 17.60 cm
112 pages


ISBN : 978-2-7427-3200-5
Prix indicatif : 6.60€
Babel n° 478



Où trouver ce livre ?