fbpx Le coeur entre les dents, manifeste primitif | Actes Sud Aller au contenu principal

Le coeur entre les dents, manifeste primitif

Sous-titre
Prix Alfred Latour



Né en 1986, Augustin Rebetez a développé depuis une quinzaine d’années un univers artistique puissant, généreux, parfois provocateur et terriblement sensible. Cette alchimie unique prend corps par la photographie puis il panache son geste de vidéos, peintures, dessins, textes, compositions musicales ou mises en scène théâtrales. Il invoque les rites anciens et les objets oubliés pour mieux éclairer un monde impitoyable et tendre à la fois, à la poésie brute et la violence délicate.

Alfred Latour (1888-1964) fut un peintre, graveur, designer, photographe reconnu tout au long de sa carrière. Il a représenté le génie du graphisme français à l’international. Pour célébrer sa mémoire, la Fondation Alfred Latour, en collaboration avec les Éditions Actes Sud, a décidé en 2019 de lancer un prix qui distingue tous les deux ans un artiste dont l’univers et les modes d’expression prolongent les champs exploratoires qui furent ceux de Latour.

En juin 2019, le jury du prix Alfred Latour – composé d’Anne-Sylvie Bameule, Miquel Barceló, Werner Jeker et Christian Lacroix – a décerné à l’unanimité de ses membres le premier prix Alfred Latour à Augustin Rebetez.

octobre, 2020
26.50 x 20.00 cm
386 pages


ISBN : 978-2-330-14104-2
Prix indicatif : 39.00€



Où trouver ce livre ?

Prix Alfred Latour -

Il arrive parfois qu’un livre ressemble à une caverne léchée par des flammes noires et telluriques. Le Cœur entre les dents (manifeste primitif) d’Augustin Rebetez est cette grotte d’ombres tremblotantes, de silhouettes en suie et de restes animaliers : en forme de tentacules, ses pages vous saisissent pour mieux vous aspirer dans un délirant vortex de dessins, photographies, gravures, objets et sculptures, toutes concoctées par l’artiste suisse né en 1986.

Clémentine Mercier, LIBÉRATION

Tourner les pages de la monumentale monographie que les Éditions Actes Sud publient sur le travail d’Augustin Rebetez, c’est parcourir près de six années de création, entre sculpture, peinture, photographie, poésie, théâtre et installations... 380 pages et 400 illustrations pour visiter un univers qui se développe en rhizome et surprend par sa cohérence.

Julien Burri, LE TEMPS

S'inspirant de l'Art brut et populaire ainsi que du modèle tribal, l'artiste, qui a déjà participé à des expositions internationales, refuse les catégories et, avec un imaginaire débordant, semble s'inscrire dans une tradition séculaire de légendes et de rites. Il façonne un langage, un système de références et de symboles qui lui tiennent à cœur :  les croix, les larmes, les cœurs inversés, les masques, les totems.

José Vanderveeren, AGENCE BELGA

Augustin Rebetez nous plonge à travers cet ouvrage magistral, intitulé Le Cœur entre les dents (manifeste primitif), dans un monde onirique qui a l'intensité de l'enfance et de ses contes aussi doux que cruels. Les dessins rhizomiques, les sculptures couleur de rouille, de cheveu ou de terre, les photographies ensorcelées, les poèmes tristes de cet artiste jurassien exposé dans le monde entier parlent du monde sauvage, de l'immensité, de la solitude, de la tendresse ou de son absence. Ils nous ravissent en même temps qu'ils nous mordent le cœur.

Marie Zawisza, L’ŒIL

Amour et combat animent l’œuvre protéiforme d’Augustin Rebetez. Photographe, sculpteur, peintre, dessinateur… cet artiste jurassien de 34 ans, fils du romancier et éditeur Pascal Rebetez, porte « Le cœur entre les dents ». C’est le titre de son ouvrage paru en octobre, en France. Un très beau livre d’art qui réunit ses innombrables créations.

Ghania Adamo, SWISSINFO.CH

Déroulant son burlesque déglingué, Le cœur entre les dents tient le rythme d’un thriller et captive comme un grand tout poétique qui s’anime sous le chapiteau d’un cirque gothique. Un livre-exposition qu’on n’a pas envie de refermer, tant son cœur bat avec ce travail où les êtres sont souvent reliés les uns aux autres.

Florence Millioud Henriques, 24 HEURES

Du même auteur

Dans la même collection