Aller au contenu principal

Helen Levitt


Helen LEVITTPhotographe

L’œuvre d’Helen Levitt (1913-2009) évolue dans un monde affranchi de la bienséance et des normes sociales. Sa manière de voir tient au caractère étonnamment théâtral des jeux et des scènes impromptues dans les quartiers populaires de New York. Elle a toujours privilégié l’énigme et l’humour des comportements quotidiens qui constituent le tissu de la vie sociale.

juin, 2021
12.50 x 19.00 cm
144 pages


ISBN : 978-2-330-15008-2
Prix indicatif : 13.90€



Où trouver ce livre ?

Très attentive comme Walker Evans à l’humaine condition, elle a observé comme personne les enfants jouant dans la rue, dans des scènes à la limite du surréalisme, ou du burlesque qu’elle admirait tant. Photographiant au Leica, comme Henri Cartier-Bresson, il semble qu’elle aussi soit une adepte de l’instant décisif, qui au fond est toujours magique.

Fabien Ribery, L'INTERVALLE

Elle n’a pas cherché à se forger un style ou à faire de la photographie expérimentale. Au contraire, elle a laissé libre cours à la découverte et a saisi le spectacle imprévu qui se présentait à son regard.

VISUELIMAGE

La collection Photo Poche se dote enfin d’un volume dédié à la photographe américaine, qui toute sa vie captura l’âme de New York comme personne d’autre.

J. B., REPONSES PHOTO

Aussi, si vous aimez la Grosse pomme procurez-vous l’opus numéro 165 de la mythique collection Photo Poche consacré à Helen Levitt. Un autre regard sur Brooklyn, le Lower East Side et les quartiers nord de Manhattan, en noir et blanc puis en couleurs.

LE MONDE DE LA PHOTO

Levitt photographie en noir et blanc, filme en noir et blanc, photographie en couleur, montre un diaporama... photographie, pendant plus de cinquante ans. Rien de statique chez elle, quand bien même elle s'en est tenue à un terrain, sujet : la rue, ceux qui la vivent. Aujourd'hui, dans les grandes villes occidentales, qui prendrait de telles images ? 

Anne Bertrand, ARTPRESSE

Du même auteur

Dans la même collection