Un désaccord parfait : Hardouin-Mansart aux Invalides | Actes Sud
Actes Sud Sciences humaines
Hors collection

Octobre, 2009 / 10,0 x 19,0 / 128 pages


ISBN 978-2-7427-8603-9
prix indicatif : 19, 30€


Où trouver ce livre ?
|

Un désaccord parfait : Hardouin-Mansart aux Invalides

Pierre SCHNEIDER
Dina ROBERTS - Photographe

Dans cette étude architecturale, Pierre Schneider nous livre les clés de l’harmonie ambiguë du célèbre monument des Invalides. Prenant la suite de Libéral Bruant, Hardouin-Mansart a su répondre au défi apparemment impossible à relever lancé par Louis XIV : concevoir deux églises distinctes et distantes l’une de l’autre, mais ne faisant qu’une : l’église des Soldats, simple et sobre, et l’église du Dôme, grandiose et destinée à recevoir le monar - que et sa cour.
C’est par une stricte symétrie et une rigoureuse axialité de l’ensemble que des mariages dont la réalité était incapable sont devenus virtuellement possibles. Autrement dit, toute l’harmonie des Invalides réside dans un jeu d’illusions d’optique. Ainsi, vu de l’entrée de la cour du roi, le dôme semble posé sur le fronton de l’église des Soldats, alors qu’il s’en trouve en réalité à une quarantaine de mètres. Saint-Simon, qui n’aimait guère Hardouin, lui concède cependant “la grandeur de l’apparence”. Il ne croyait pas si bien dire…
Pierre Schneider, historien d’art, a écrit un monumental ouvrage sur Henri Matisse. Outre ses nombreux travaux sur l’art – Matisse, Poussin, Giacometti et Joan Mitchell –, il est l’auteur d’essais, parmi lesquels Le Commencement et la Suite (Flammarion) et Plaisir extrême (Seuil). Ses livres les plus récents sont Petite histoire de l’infini en peinture et Brancusi et la photographie (Hazan). Ses travaux d’historien de l’art lui ont valu de recevoir le prix Elie-Faure et ses essais le prix de l’Essai de l’Académie française.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter