Louée soit la Provence | Actes Sud
Actes Sud Beaux Arts
Hors collection

Décembre, 1999 / 13,0 x 24,0 / 352 pages


ISBN 978-2-7427-2502-1
prix indicatif : 26, 20€


Où trouver ce livre ?
|

Louée soit la Provence

Pierre QUIQUERAN DE BEAUJEU
Veronique AUTHEMAN

Amoureux de sa province d’origine, Pierre Quiqueran de Beaujeu, jeune noble du XVIe siècle, consacra trois livres à la Provence, région digne selon lui de rivaliser avec les plus belles contrées du monde — l’Italie, l’Egypte, l’Orient… — et même susceptible de les surpasser.
Les trois ouvrages originaux sont ici réunis en un seul volume.
La géographie, le climat, la faune, la flore, la gastronomie, les us et coutumes, les légendes, l’histoire, la capitale… de cette région chère à son cœur y sont évoqués, célébrés, au fil d’un texte dont la subjectivité passionnée reste historique (on se souviendra en particulier de l’éloge de Marseille et du vibrant hommage rendu aux qualités de cœur des Provençaux). La publication de cette somme, jamais rééditée depuis le XVIIe siècle, est également l’occasion d’explorer la personnalité, les goûts et les pensées d’un jeune courtisan de la Renaissance, lettré et humaniste, qui participa au bouillonnement intellectuel et artistique de son temps.
Pierre Quiqueran de Beaujeu, jeune noble d’ascendance provençale né près de Mouriès en 1522, suivit la formation des grands maîtres humanistes de la Renaissance et vécut à la cour de François Ier, puis à celle d’Henri II. Il mourut à Paris en 1550, avant de voir son œuvre maîtresse imprimée.
Il nous laisse deux œuvres en latin : le De laudibus Provinciae, composé entre 1544 et 1550, et un poème sur le passage d’Hannibal en Gaule, dans la région d’Arles, qui n’est pas encore traduit.
Véronique Autheman, historienne, a souvent rencontré au cours de ses recherches des extraits du texte de Quiqueran de Beaujeu dans la traduction qu’en avait faite François Denis Claret au XVIIe siècle — cette traduction, la seule jusqu’à l’édition présente, fut publiée en 1610 chez Duplan, à Lyon. Elle a adapté en français moderne le texte de Claret en s’appuyant sur le texte latin princeps conservé à la bibliothèque municipale d’Arles.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter