Aller au contenu principal

Le Roi Méduse - 1



Arthur grandit en voyant le monde à travers les yeux de son père, c’est-à-dire un monde hostile et violent, menacé par un vaste complot, où il faut se méfier de tout : l’école, les voisins, les médias, les amis... Claquemurés dans leur maison transformée en citadelle, le père et le fils s’entraînent pour le grand combat à venir contre les forces du mal. Quand le père disparaît mystérieusement, Arthur, dix ans, doit se débrouiller seul pour le retrouver.

janvier, 2024
19.00 x 26.00 cm
288 pages


ISBN : 978-2-330-18513-8
Prix indicatif : 32.00€



Où trouver ce livre ?

Devant ce fourmillement de détails, où le sens de chaque image semble se recomposer à l’infini, on décèle dans le choix de telle ou telle technique (aquarelle, gouache, marqueur…) toute la minutie avec laquelle le bédéaste donne vie à chaque idée. Vivement la deuxième partie ! Si Brecht Evens avait reçu en 2019 le Prix spécial du jury à Angoulême pour Les Rigoles, on ne serait pas surpris que ce Roi Méduse le mène au Fauve d’or… 

Yoann Labroux-Satabin, CAUSETTE

Bande dessinée après bande dessinée, Brecht Evens construit une œuvre singulière et magnifique.

Carl Huguenin, CB NEWS

L’un des plus talentueux [auteurs] de sa génération. 

SQOOLTV

Un roman graphique magistral.

VOICI

Le ravissement par la couleur.

Cathia Engelbach, DBD

Le flamand démontre, une fois encore, qu’il est le grand maître des couleurs. […] Il flirte avec la fantasmagorie, convoque le symbolisme et s’autorise à emprunter les chemins de l’abstraction poétique, sans jamais rien sacrifier à la narration d’un récit palpitant. Bon sang, quel talent !

Olivier le Bussy, LA LIBRE BELGIQUE

Brecht Evens, le génie flamand de la bande dessinée.

Antoine Guillot, FRANCE CULTURE – Mauvais genres

Un voyage fascinant et glaçant au cœur de la folie. 

Romain Brethes, LE POINT

Après Les Rigoles, récompensé à Angoulême en 2019, Brecht Evens signe un nouvel album grandiose, Le Roi Méduse, premier tome d'un diptyque fantasmagorique qui joue avec les pièges du cerveau. 

Lucie Servin, L'HUMANITÉ

L'auteur flamand, l'un des plus doués de ces dernières années, livre une fable poétique et sombre sur la relation entre un fils et son père, sur fond de complotisme. Grandiose. 

Grégory Cimatti, LE QUOTIDIEN

Chaque sortie d’un nouvel album de Brecht Evens est en soi un petit événement. D’abord parce que ce n’est pas si fréquent, l’auteur flamand n’a – fort heureusement - rien d’un pisse-copie et, ceci expliquant sans doute cela, parce que ses ouvrages sont particulièrement forts et aboutis. Et le dernier, Le Roi Méduse, ne fait pas exception à la règle. 

Stéphane Jarno, TÉLÉRAMA

Brecht Evens est sans conteste un des artistes graphiques les plus passionnants de sa génération.

Benoît Gaboriaud, L'ESSENTIART

Avec son nouveau diptyque aux couleurs incandescentes, Brecht Evens imagine une psychose complotiste familiale, troublante et brillante. 

Benjamin Roure, LIVRES HEBDO

Cette manière singulière d’occuper la page et de caresser l’œil, il la met au service d’intrigues qui sont aussi en marge, ambiguës et captivantes. Plusieurs séquences du Roi Méduse émerveillent par leur beauté plastique et leur inventivité […]. 

Vincent Brunner, LES INROCKUPTIBLES

L'album alterne narration et visualisation des pensées, avec une réelle prouesse technique dans la mise en images des sens, notamment le son. Evens fait sauter les codes du 9e art par sa brillante composition des séquences : des planches classiques et des cases abstraites de lignes colorées sur fond noir s’intercalent, de pleines pages aux accumulations luxuriantes façon Jérôme Bosch alternent avec un diptyque dépouillé d’un père enlaçant son fils. 

Anne-Laure Walter, LA TRIBUNE DU DIMANCHE

Un roman graphique d’une poésie folle, foisonnante d’idées et d’inventivité.

Olivier Van Vaerenbergh, FOCUS VIF

Ouvrir l’une de ses œuvres c’est prendre le risque de se perdre dans ces pages sans cases, dans ces mille couleurs et dans ces mille détails. 

Géraldine Mosna-Savoye, FRANCE CULTURE

Magnifique BD.

Marie Misset, FRANCE INTER

Une étourdissante œuvre d’art.

MADAME FIGARO

Aussi ambitieux qu’original. 

Hippolyte Arzillier, ACTUA BD

Du même auteur