Actes des vingt-cinquièmes assises de la traduction littéraire | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Assises de la traduction littéraire

Novembre, 2009 / 13,0 x 24,0 / 208 pages
Coédition ATLAS


ISBN 978-2-7427-8778-4
prix indicatif : 23, 40€


Où trouver ce livre ?
|

Actes des vingt-cinquièmes assises de la traduction littéraire

(Arles 2008) Etranges traducteurs

COLLECTIF

Avec ce volume des actes 2008, les Assises de la traduction littéraire en Arles célèbrent un anniversaire: celui de leurs vingt-cinq années d'existence.
Pour l'occasion, la collection fait peau neuve. Et les contenus mettent l'accent sur la triple relation entre le lire, l'écrire et le traduire, en conviant, en partenariat avec les Belles Etrangères, vingt écrivains du monde entier présentés par leur traducteur.
On rencontrera ici Neil Bissoondath, et Zoe Whittall avec Laurence Kiefé, Fatos Kongoli avec Anne-Marie Autissier, Enis batur et Yigit Bener avec Timour Muhidine, Josef Winkler et Rosemarie Poiarkov avec Bernard Banoun, Gonçalo M. Tavares avec Dominique Nédellec, Gamal Ghitany et Ahmed Aba Khnegar avec Yves Gonzalez et Khaled Osman, Hanna Krall et Mariusz Szczygiel avec Margot Carlier... D'autres encore.
Claude Mouchard ouvre le débat, posant dès l'abord, devant les traducteurs que nous sommes, une question difficile : que lit celui qui "lit en traduction" ? S'appuyant sur son expérience de lecteur, de poète et d'homme, il cherche une réponse.
Des "traducteurs/écrivains" viennent ensuite discuter leur double pratique. Une première table ronde réunit Florence Delay, Silvia Baron-Supervielle et Claire Malroux; la seconde, Agnès Desarthe, Mathias Enard, Rosie Pinhas-Delpuech et Cathy Ytak. Tous confrontent, avec humour et perspicacité, avec émotion aussi, leurs allées et venues entre l'écriture personnelle et celle qui passe par l'écriture de l'autre.
La traditionnelle table ronde organisée par l'ATLF, plus "littéraire" qu'à l'ordinaire, débat de la "critique d'une traduction", en associant des traducteurs, praticiens et formateurs (Olivier Mannoni, Laurence Kiefé, Antoine Cazé), la traductologue Christine Raguet et Pierre Assouline, écrivain et critique littéraire.
Lire, écrire, traduire, et aussi critiquer - angles d'approche multiples pour un questionnement unique sur la traduction comme écriture.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter