Aller au contenu principal

Allée des Immortelles



La vaste maison ne ressemble à aucune autre. Avec ses sculptures majestueuses de part et d’autre de la porte d’entrée, et ses chambres en enfilade où dorment trois jeunes filles si proches par leur âge et leur fonction qu’elles se fondent en une présence unique au visage sans cesse changeant, on ne saurait dire si ce qui est sur le point de s’y produire va verser dans les noirceurs des récits fantastiques ou dans les enchantements des fantaisies enfantines.

Réconciliant la rigueur et le rêve, l’art et la vie, le deuxième roman de Florian Préclaire est un des livres saillants de ce printemps. 

Damien Aubel, TRANSFUGE

Entre aspirations souvent empêchées par la convention et sensibilité qui aspire également à la beauté des âmes, Florian Préclaire restitue avec des touches à la fois vives et pudiques un tableau délicat de cette lignée de femmes singulières. 

Sean James Rose, LIVRES HEBDO

Là où Florian Préclaire excelle décidément, c’est à laisser entrevoir la vie latente des sentiments. Émotions, sensations, états d’âme sont comme filtrés, tamisés ; pas d’étalage ici, l’encre de Préclaire ne fait pas tache d’huile, elle est distillée. 

Anthony Dufraisse, LE MATRICULE DES ANGES

Du même auteur