Alberto Manguel

     

    Alberto Manguel

     

    Né en Argentine en 1948, Alberto Manguel a passé ses premières années à Tel-Aviv où son père était ambassadeur. Elevé par une nurse tchèque, il acquiert comme premières langues l’anglais et l’allemand ; ce n’est qu’à l’âge de sept ans qu’il fera l’apprentissage de l’espagnol, une fois revenu, avec sa famille, dans son pays natal. Très jeune, il se découvre une passion pour les livres. A seize ans, alors qu’il travaille dans une librairie anglo-allemande de Buenos Aires, il fait la rencontre de Jorge Luis Borges, rencontre qui marquera profondément son existence. De 1964 à 1968, il rend quotidiennement visite au poète devenu aveugle pour lui faire la lecture. Auprès de lui, il apprend à conjuguer le verbe “lire” avec le mot “plaisir”. En 1968, Alberto Manguel quitte l’Argentine, avant les terribles répressions de la dictature militaire. Il parcourt le monde et vit, tour à tour, en France, en Angleterre, en Italie, à Tahiti et au Canada, dont il prend la nationalité. Ses activités de traducteur, d’éditeur et de critique littéraire le conduisent naturellement à se tourner vers l’écriture. Composée d’essais et de romans, son œuvre est internationalement reconnue. Si la plupart de ses textes sont rédigés en anglais, il éprouve aussi la nécessité d’en écrire certains en espagnol. Après avoir vécu pendant près de quinze ans dans un village du Poitou, Alberto Manguel vit aujourd’hui à New York et enseigne à l’université de Princeton.

     

     

    De la curiosité
    De la curiosité || Alberto Manguel

    Essai traduit de l'anglais (Canada) par Christine Le Bœuf.

    En librairie le 4 novembre 2015

     

    La curiosité a de tout temps été considérée à la fois comme le moteur de notre désir de connaissance et comme un “vilain défaut” susceptible de conduire tout un chacun à s’aventurer dans des zones aussi dangereuses que parfois interdites. La grande question du “Pourquoi ?” n’a cessé, tout au long de l’histoire de l’humanité, de se décliner dans les contextes les plus différents et sous une grande variété de formes : Pourquoi le mal existe-t-il ? Mais aussi : Qu’est-ce que la beauté ? Comment le langage nous façonne-t-il ? Qu’en est-il de ce qui définit notre identité ? Quelle est notre responsabilité ici-bas ?


    Dans ce livre, sans doute le plus personnel à ce jour, Alberto Manguel raconte comment il a assouvi sa propre curiosité par le commerce incessant qu’il a entretenu sa vie durant avec les livres, grâce auxquels il s’est frayé un chemin dans l’énigme et la complexité du monde. Chaque chapitre est dédié à un penseur, à un artiste, à un homme de science ou à quelque autre figure tutélaire ayant inventé une nouvelle façon de poser la question “Pourquoi ?”. Ces grands curieux ont pour noms Thomas d’Aquin, David Hume, Lewis Carroll, Rachel Carson, Socrate et, par-dessus tout, Dante. C’est ainsi qu’Alberto Manguel réaffirme ici les vertus du pacte que curiosité et lecture ne cessent de reconduire au bénéfice des plus féconds accomplissements que nous réserve notre imaginaire.

     

     

    Lire un extrait


     

     

     

    « Feuilleter aussi "Les plaisirs de la lecture »

     

     

     

     

    Bibliographie chez Actes Sud


     

    precedent
    suivant

     


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter