Actualités

    Paul Nizon, Peter Stephan Jungk - le jeudi 25 janvier à 19h00 au Goethe-Institut

     

    À l’occasion de la publication de Faux papiers, le cinquième tome de son journal, traduit par Matthieu Dumont 

    Rencontre en présence de Peter Stephan Jungk également.

    Puisant dans sa vie, Paul Nizon (né en 1929 à Berne) fixe dans son journal ce qui sera la matière même de son écriture : rencontres, lectures, projets littéraires, rêveries. Les notes rassemblées en volumes par décennies forment une oeuvre autonome qui livre au lecteur tout ce que l’écrivain glane au cours de ses itinérances dans les villes et les lieux qu’il aime à parcourir. Après une thèse sur Van Gogh et plusieurs années de voyages à Rome et à Barcelone, Paul Nizon s’est installé à Paris, tout en gardant l’allemand comme langue d’écriture. 
    Depuis la publication de L’année de l’amour jusqu’à Faux papiers, Nizon déroule une oeuvre qui « sous une apparence autobiographique... [montre] ce qu’il voit pour atteindre ce point de soi où l’on devient anonyme. 
    L’essentiel est de dépeindre le monde autour de lui ». (Georges-Arthur Goldschmidt).




    Goethe-Institut

    17, avenue d'Iéna

    75116 Paris

    01 44 43 92 30

    http://www.goethe.de/ins/fr/par/frindex.htm

    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter