Actualités

    Mois de la photo 2014

    Catalogue de la programmation. Novembre 2014.
    Coédition Maison européenne de la photographie

     

    Mois de la photo

    UN MIROIR DES EMOTIONS

    Jean-Luc Monterosso, commissaire général

    Cette année, le Mois de la photo rassemble plus d’une centaine d’expositions, réparties dans toute la capitale : musées, centres culturels, galeries privées. Cette profusion, cependant, ne doit pas faire douter de la cohérence des démarches et de l’exigence des regards.

    Une fois encore, les institutions de la Ville de Paris ont uni leurs efforts : le Musée d’art moderne, la Maison de Victor Hugo, le Musée Carnavalet, le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, mais aussi des établissements plus récents, comme la Gaîté Lyrique, le centquatre ou la Maison des métallos. À la Maison européenne de la photographie, c’est Michel Frizot, avec son exposition Toute photographie fait énigme, et le photographe espagnol Alberto García-Alix qui donnent le la, tandis qu’en ouverture, le Salon de la Photo célèbre l’anniversaire de aSbine Weiss et que s’organise la première édition du festival vidéo open VideoArt, sous le patronage d’Arte.

     

     

    Trois grands thèmes, orchestrés par quatre délégués, irriguent cette 18e biennale : la photographie méditerranéenne, par Giovanna Calvenzi et Laura Serani, les photographes anonymes et les amateurs célèbres, par Valérie Fougeirol, et Au coeur de l’intime, par Jean-Louis Pinte. Trois thèmes qui traversent et nourrissent la création photographique contemporaine.

    La Méditerranée, dont l’actualité brûlante nous donne à voir chaque jour son lot d’images tragiques, mais qui fut et reste le berceau de notre civilisation, est illustrée par une série d’expositions qui, du journalisme au récit de voyage, de l’autobiographie au devoir de mémoire, documentent, illustrent et interrogent une réalité historique, politique et sociale souvent complexe.

    Les amateurs et anonymes produisent aujourd’hui la majorité des images diffusées dans le monde. Les archives oubliées, les fonds redécouverts recèlent parfois de vrais trésors. De même que peuvent émerger, chez des personnalités inattendues, des talents photographiques ignorés, tels l’artiste Carlos Cruz-Diez à la Maison de l’Amérique latine, le dramaturge Witkiewicz à la Galerie de France, ou encore l’écrivain Michel Houellebecq au pavillon Carré de Baudouin.

    L’intime, enfin, dont on ne répétera jamais assez qu’il constitue un des ultimes enjeux dans une société où la sphère du privé se dissout peu à peu dans une Toile de plus en plus envahissante. Comme le dit Jean-Louis Pinte, l’intime est “un rempart à la vulgarisation de soi”. Les photographies qui illustrent ce thème proposent ainsi des incursions singulières dans des mondes souvent marginaux, parfois ordinaires, mais dans lesquels l’imaginaire côtoie toujours l’émotion.

     

    L’édition 2014 du Mois de la photo répond ainsi, à travers expositions et événements, à certaines des interrogations majeures d’une société en perpétuelle quête de repères et de sens.

    Depuis sa création en 1980, le Mois de la photo a fortement contribué à faire de Paris une des grandes capitales de la photographie. La biennale mobilise d’importantes institutions culturelles et de nombreuses galeries pour offrir un panorama unique de la création photographique internationale, au travers d’expositions collectives ou monographiques, de projections, de rencontres et de débats. Pour cette dix-huitième édition, durant tout le mois de novembre, près de cent vingt expositions s’organiseront autour des trois grandes thématiques.

     

    DES LIVRES ET DES EXPOSITIONS



    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter