Actualités

    "Le Moine" de Dominik Moll, adaptation du roman de Matthew G.Lewis

     

    Le Moine, un film de Dominik Moll avec Vincent Cassel, Déborah François, Joséphine Japy, Catherine Mouchet, Géraldine Chaplin : en salles le 13 juillet.

    Adaptation du célèbre roman gothique de Matthew G. Lewis, publié en 1796, « Le Moine » raconte le destin tragique de Frère Ambrosio dans l’Espagne catholique du XVIIe siècle.

    Aux cinémas Actes Sud en Arles, la projection du film a été suivie d'une rencontre avec Guillaume Pigeard de Gurbert, philosophe et éditeur du livre, lors de sa sortie nationale.

    Le Moine

    L’histoire du livre

    Lorsque “Le Moine” de Matthew Gregory Lewis est publié en Angleterre en mars 1796, il provoque un scandale. La critique bien-pensante se déchaîne, le jugeant blasphématoire et immoral. Coleridge déclare que « tout parent voyant sa fille ou son fils avec ce livre entre les mains a de bonnes raisons de blêmir ». Car un roman est censé instruire. Il se doit de promouvoir la vertu, non le vice.

    Le public ignore ces mises en garde et le succès est immédiat. Les rééditions du livre se suivent rapidement jusqu’à ce qu’en 1798, Lewis soit contraint d’expurger le roman de ses passages les plus litigieux. Cela fait grimper le prix des premières éditions qui continuent à se vendre sous le manteau.

    Le succès du “Moine” est aussi fulgurant sur le continent qu’en Angleterre. En Allemagne, Hoffmann s’en inspire largement pour écrire “Les Elixirs du diable”. En France, le Marquis de Sade en fait l’éloge dans son essai “Idée sur les romans” en 1800. Son influence sur les écrivains romantiques français est indéniable, tels Hugo, Balzac ou Mérimée.

    L’archidiacre Frollo, dans “Notre-Dame de Paris”, est le fils spirituel d’Ambrosio.

    Au début du XXe siècle, c’est aux surréalistes français qu’on doit la redécouverte du roman. Ils en font leur livre de chevet. « Le souffle du merveilleux l’anime tout entier », écrit André Breton. En 1931, Artaud, qui y voit un « poème du Mal », projette de l’adapter à l’écran (avec lui-même dans le rôle d’Ambrosio). Il se contentera d’en faire une adaptation littéraire, très proche de l’original (“Le Moine, de Lewis, raconté par Antonin Artaud”). En 1972, scénarisé par Luis Buñuel et Jean-Claude Carrière, “Le Moine” sera une première fois porté à l’écran par Ado Kyrou, avec Franco Nero et Nathalie Delon.

     



    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter