Actualités

    Le nouveau roman graphique de Camille Jourdy

    JULIETTE

    Les fantômes reviennent au printemps

     

    Après le succès de la trilogie Rosalie Blum, Camille Jourdy revient avec un vaudeville familial haut en couleur.
    Juliette laisse un temps sa vie de côté et rentre au pays retrouver un père à la mémoire vacillante, une mère “artiste” et une sœur, mater familias exemplaire, qui cache un amant dans le placard.
    Juliette a dans sa valise un nœud à défaire. Des nœuds, il y en a tout autant dans la vie de Polux, et lorsque le hasard fera croiser leurs chemins, ils tenteront, tous les deux, avec de l’huile de coude, de décoller le papier peint fleuri de leur mélancolie.
    Dans ce nouveau grand roman de famille, Camille Jourdy brosse le portrait de personnages solitaires, errant dans les ruelles des petites villes qu’elle connaît bien. Son dessin inspecte les lieux, fouille dans les armoires, fait frétiller les arbres, mais sait aussi faire claquer les portes, lancer les fléchettes et réveiller les fantômes. Camille Jourdy mélange avec brio les genres, depuis le roman de l’intime jusqu’au vaudeville burlesque.

     

     

     

     

     

    Camille Jourdy


     

     

    Camille Jourdy a grandi dans le Jura, à Dole. Elle écrit et illustre son premier livre, Une araignée, des tagliatelles et au lit, tu parles d’une vie ! (Drozophile/Quiquandquoi, 2004), alors qu’elle est encore étudiante à l’École des beaux-arts d’Épinal. Elle rejoint ensuite l’École des arts décoratifs de Strasbourg. Après son diplôme, en 2005, elle s’installe à Lyon, où elle vit aujourd’hui. Après le succès de la trilogie Rosalie Blum (Actes Sud bd – prix RTL 2009 et Fauve révélation, Angoulême 2010), qui sera portée à l’écran par Julien Rappeneau au premier trimestre 2016, elle continue à peaufiner en littérature jeunesse (Milan, Albin Michel…) son style si délicat et séduisant.

     

     

    Rosalie Blum, version intégrale


     

    Parution simultanée de l’intégrale de la trilogie Rosalie Blum, à l’occasion de la sortie du film éponyme réalisé par Julien Rappeneau.

    Une petite ville de province pour un singulier trio composé de Rosalie, Aude et Vincent. Une rencontre inattendue pour ces personnages dont les modes de vie sont bien différents. Derrière l'intrigue, le portrait psychologique de trois solitaires un peu dépressifs : Vincent qui envisage après trente ans de couper le cordon ombilical, Rosalie Blum qui ne cesse de noyer un passé noir et douloureux dans le whisky et Aude qui se laisse aller aux hasards de la vie. Cette rencontre les aidera-t-elle à vaincre leurs démons ? Camille Jourdy suit ses héros pour lesquels elle ne cache pas son ironique tendresse.

    « C’est un univers en marche, conviant physiquement son lecteur à pénétrer ses portes, investir ses rues et ses intérieurs aux tons pastels.  »

    Stéphane Beaujean, Les Inrockuptibles

     

    « Camille Jourdy ne signe pas un traité de psychanalyse, loin s’en faut, mais un jeu de pistes. Elle plonge ses lecteurs dans un cache-cache frais et mélancolique où ses personnages sont des petits poucets à la recherche d’eux-mêmes.  »

    Fabrice Piault, Livres Hebdo

     

    Mention Sheriff d'Or de la librairie Esprit BD de Clermont-Ferrand, 2009

    Prix RTL de la BD, 2009

    Prix révélation Angoulême, 2010

     

     

    Rosalie Blum au cinéma le 23 mars


     

     

    Un film de Julien Rappeneau, avec Noémie Lvovsky, Kyan Khojandi, Alice Isaaz, Anémone...

     

    Entretien avec Julien Rappeneau

    Comment avez-vous eu l'idée de transposer le roman graphique de Camille Jourdy ?
    D’abord parce que c’est une formidable histoire et que les histoires formidables sont rares ! J’ai découvert la bande-dessinée de Camille Jourdy au moment de la parution du troisième volume en 2009. J’ai été immédiatement touché par ces personnages, complexes et attachants, séduit aussi par l'univers délicat comme par le principe narratif. Il y a trois ans, quand j’ai eu envie de passer de l’écriture de scénarios à la mise en scène, j’ai relu la trilogie d’une traite en retrouvant de manière plus forte encore les sensations que j’avais éprouvées lors de la première lecture. La transposition de cette histoire m'est alors apparue comme une évidence. Comme si cette Rosalie, qui correspondait si bien à ma sensibilité, avait infusé en moi. Je me suis d'autant plus enthousiasmé pour ce projet qu'il y avait là une vraie singularité et que je pouvais y injecter des choses personnelles. Le tout en racontant une histoire intrigante, en mouvement, et en adoptant un ton à mi-chemin entre humanité, émotion et humour. J'ai donc contacté les producteurs Michaël Gentile et Charles Gillibert qui détenaient les droits de ce roman graphique pour lequel ils avaient également eu un coup de cœur.

     

    Lire la suite de l'entretien

     

    Allociné : Camille Jourdy se confie sur l'adaptation de sa bande-dessinée par Julien Rappeneau

    Comment vous est venue l'idée de la trilogie Rosalie Blum ? Qu'aviez-vous envie de raconter à travers cette bande-dessinée ?
    J'ai écrit l'histoire de Rosalie Blum lorsque j'étais étudiante à l'école des arts décoratif de Strasbourg. En fait c'était mon projet de diplôme. L'envie de départ était de raconter l'histoire d'une filature, quelqu'un qui suivrait quelqu'un d'autre parce qu'il a l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. J'ai eu cette idée simplement en imaginant que cela m'arrivait à moi-même. On a tous eu déjà cette impression en croisant quelqu'un de l'avoir déjà vu auparavant, sans se souvenir ni de quand ni de où. Pour l'idée de la filature, lorsque j'observe les gens dans la rue j'aime imaginer qui ils sont, quelle peut être leur vie, je me demande ce que cela donnerait si je les suivais, qu'est-ce que j'apprendrais sur eux... J'ai essayé de le faire une fois (pour écrire le scénario de la bande-dessinée), j'ai suivie une femme deux minutes sur la place Kleber à Strasbourg, mais c'était trop compliqué... C'était beaucoup plus simple de tout inventer...

     

    Lire la suite de l'entretien sur Allociné

     



    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter