Actualités

    Jérôme Ferrari a reçu le prix France Télévisions 2010

     

    1957, Alger. Le capitaine André Degorce retrouve le lieutenant Horace Andreani avec lequel il a affronté l’horreur des combats puis de la détention en Indochine. Désormais, à Alger, les prisonniers passent des mains de Degorce à celles d’Andreani, d’un tortionnaire à l’autre : les victimes sont devenues bourreaux. Si Andreani assume pleinement ce nouveau statut, Degorce, lui, ne trouve l’apaisement qu’auprès de Tahar, commandant de l’Armée de Libération Nationale et chef des forces adverses, retenu dans une cellule qui prend des allures de confessionnal où le geôlier se livre à son prisonnier

     

    Revisitant une scène désolée, fouettée par le vent, le sable et le sang où, dans l’humidité des caves algéroises, des bourreaux se rassemblent autour de “la laideur des corps nus”, Jérôme Ferrari, avec une magnifique intransigeance et dans une écriture somptueuse, invite le lecteur à affronter, comme ses inoubliables personnages, l’intimidante souveraineté de l’épreuve au prix de laquelle se conquiert toute liberté digne de ce nom.

     

    Né à Paris en 1968, Jérôme Ferrari, après avoir été,durant quatre ans, professeur de philosophie au lycée international d’Alger, vit actuellement en Corse où il enseigne depuis 2007.

    Chez Actes Sud, il a publié trois romans : Dans le secret (2007), Balco Atlantico (2008) et Un dieu

    un animal (2009).



    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter