Actualités

    Festival Paris en toutes lettres du 14 au 23 novembre 2014

     

     

    Samedi 15 novembre à 15h - Maison de la poésie

    Lecture-Projection

    Eric Vuillard & Jacques Bonnaffé

    Tarif : 5 € / Adhérent : 0 €

     

    À partir du récit de la vie de Buffalo Bill, et de l’épopée de son fameux Wild West Show

    , en commençant chaque chapitre par une photo d’archives, Éric Vuillard construit un texte inspiré. En ethnologue, il interroge le destin du peuple indien, le massacre dont il a été victime, l’instrumentalisation de son histoire, la dimension mythique qu’on lui confère. En observateur aigu du monde, il décortique le fonctionnement de notre société du spectacle, parade perpétuelle et cynique.

    Au-delà de la tristesse du monde et de la terre, il se dégage de ce texte une beauté incroyablement émouvante.

    Lecture par l’auteur et le comédien Jacques Bonnaffé, accompagnée des photographies du recueil

     

    Lundi 17 novembre à 20h30 - Eglise St-Merri

    Concert littéraire

    Le Cantique des cantiques et & Hommage à Mahmoud Darwich

    Tarif : 15 € / Adhérent : 10 €

     

    Spectacle conçu par Rodolphe Burger

    Avec : Rodolphe Burger (guitare et chant), Mehdi Haddab (Oud), Julien Perraudeau (basse, clavier), Yves Dormoy (électronique, clarinette), Rayess Bek (chant) et Ruth Rosenthal

    (chant)

    Invitée : Rachida Brakni (chant)

    Ce spectacle est d’abord une histoire. Tout commence en 2001 : Alain Bashung demande à son ami Rodolphe Burger d’imaginer une intervention pour sa cérémonie de mariage.

    Rodolphe Burger fait le choix du  "Cantique des Cantiques" - texte emblématique de l’Ancien testament, ode mystique et charnelle à l’amour. Il réalise ensuite une fascinante mise en musique pour porter la lecture que les époux effectueront. La circonstance privée donne lieu à un disque qui est publié par la suite.

    Jean-Luc Godard le découvre et l’envoie à son ami Elias Sanbar, traducteur de l’immense poète Mahmoud Darwich. Sanbar écoute l’enregistrement et pense immédiatement à un poème de Darwich, "S’envolent les colombes", résonance évidente, prolongement quasi naturel du texte sacré. Elias Sanbar prend alors contact avec Rodolphe Burger...

    Ce spectacle est à la fois la mise en miroir de deux textes d’une incroyable proximité mais aussi un double hommage : à Darwich et, en sous-entendu évident, à Bashung. Au Cantique qui mêle le français et l’hébreu répond ensuite "S’envolent les colombes" sublime déclamation hypnotique.

     

    En savoir plus



    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter