Aller au contenu principal

Festival Les AnthropoScènes du 29 avril au 15 mai 2022 à Evreux

Festival Les AnthropoScènes à Evreux

 

Participation de

Fancis Hallé, Sabah Rahmani, Ivanice Tanoné.

 

 

L'édito

Il y avait 10 000 ans que notre planète vivait au rythme de l’Holocène, la période interglaciaire qui succédait aux quarante autres périodes géologiques depuis le début de la vie sur Terre.

10 000 ans avant que l’humain, ce récent petit animal rusé, turbulent et mal équipé, ne laisse une empreinte si profonde sur l’écosystème planétaire qu’il en a modifié le fonctionnement global, supplantant toutes les autres forces géologiques et naturelles qui avaient prévalu jusque-là.
L’idée de l’influence prédominante de l’humain sur la planète Terre n’est pas nouvelle.

Dès 1778, Buffon écrit dans Les Époques de la Nature : « La face entière de la Terre porte aujourd’hui l’empreinte de la puissance de l’homme ». Néanmoins, les chercheurs suggèrent que le changement s’est accéléré au milieu du XXe siècle avec les premiers essais nucléaires effectués partout sur le globe. Pourtant le terme n’est officiellement reconnu de tous que depuis 2019.

2019. Tiens ? L’irruption d’un virus couronné nous montre collectivement le monde sous un jour nouveau. L’humanité, toute entière concernée, découvre la petitesse de sa planète commune.
Nous expérimentons en temps réel, la grande proximité des humains, tous si étroitement interconnectés qu’il faut prendre des mesures mondiales pour tenter de juguler cet artefact de l’Anthropocène que l’on nomme pandémie.
Pourtant, la pause partout imposée par les confinements, nous a montré l’immense capacité de résilience de la nature.

L’humanité, suspendue à ses écrans petits et grands, s’est surprise à rêver de lendemains meilleurs, entre science et nature.

À l’heure où des voix, toujours plus nombreuses, s’élèvent en faveur d’un mieux vivre ; de nouvelles voies, toutes exaltantes, se dessinent chaque jour pour habiter cette planète de façon plus respectueuse. S’appuyant sur certains savoirs traditionnels pour les éclairer, des connaissances scientifiques les plus innovantes nous offrent d’autres perceptions de notre monde et apportent des réponses prometteuses aux défis auxquels nous devons faire face.

Du 29 avril au 15 mai prochains, le Festival Les AnthropoScènes réunira des propositions artistiques aussi diverses dans leurs esthétiques que dans leurs provenances et leurs expressions.
Elles nous inviteront à découvrir et débattre de cet avenir désirable en abordant les liens et les enjeux humains et sociétaux de ces profondes mutations.

Des scientifiques de renommée internationale, contribueront par leur expertise, à cette réflexion commune en nous conviant à des conférences qui illumineront le Festival Les AnthropoScènes comme autant de phares, pour
aborder sereinement les rivages de demain.

Ainsi, en s’ouvrant à d’autres perceptions du Monde, le Festival Les AnthropoScènes nous invitera dans la convivialité, le dialogue et le plaisir partagé, à esquisser ensemble demain et ses promesses.

Valérie Baran
Directrice du Tangram

 

Programme : https://www.letangram.com/festival-les-anthroposcenes