Actualités

    Disparition d'Alain Gheerbrant

     

    Alain Gheerbrant est né en 1920. Cet homme multiple a eu mille vies.

    Éditeur, il fonde en 1945 K éditeur : il publie des textes de Georges Bataille, Antonin Artaud, Benjamin Péret, Jacques Vaché ou Camille Bryen (avec qui il composa l’Anthologie de la poésie naturelle).

    Dès 1948, il quitte Paris : explorateur, il  prend la tête de l’expédition Orénoque Amazone qui pendant deux ans le conduit dans une région vierge aux confins de la Colombie, du Brésil et du Vénézuela. Il en rapporte un livre devenu un classique de la littérature de voyage, L’Expédition Orénoque Amazone, paru en 1952 avec un énorme succès et sans cesse réédité depuis (aujourd’hui chez Folio).

    Ethnologue, il ne cesse de parcourir le monde à la découverte de sociétés nouvelles : pour le compte du ministère des Affaires étrangères, de l’Unesco ou de la télévision, il réalise des reportages, des documentaires, des enquêtes, et écrit quelques livres militants, parmi lesquels Congo noir et blanc (1955), L’Église rebelle d’Amérique latine (1968) ou L’Amazone, un géant blessé (1988).

    Son ouvrage le plus célèbre paraît en 1969 : Le Dictionnaire des symboles, écrit en collaboration avec Jean Chevalier, est à ce jour la meilleure vente de la collection Bouquins (Laffont). Sans conteste un des aventuriers du vingtième siècle, cet homme qui fut donc tour à tour éditeur, explorateur, ethnologue, cinéaste, essayiste ou mémorialiste, est resté sa vie durant fidèle à la poésie. Depuis son premier recueil, L’Homme ouvert, paru en 1945 aux éditions Fontaine, à son dernier recueil en date, L’Homme troué, paru chez Sabine Wespieser éditeur  en janvier 2010, il n’a cessé de traduire sa vie en poèmes.

    L’Homme troué, sélection des poèmes qui ont jalonné les étapes de sa vie. est à vrai dire un parcours biographique, et comme la face cachée, ludique et poétique, de La Transversale, ses mémoires parus en 1995 chez Actes Sud. C’est bien le malicieux pied de nez d’un poète fugueur, qui toujours a résisté à la tentation de se construire son propre piédestal.

    Il a publié également aux éditions Actes Sud en 1992 L'or ou l'assassinat du rêve, un ouvrage qui présente la manière dont s'est  déroulée la découverte du continent américain par Christophe Colomb et une introduction pertinente à l'histoire de la colonisation.

     

    Alain Gheerbrant est mort dans la nuit du 21 février 2013.



    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter