Actualités

    Bretonnes | Exposition au Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d'Alençon jusqu'au 22 mai

    Bretonnes

    Photographies de Charles Fréger
    Nouvelle de Marie Darrieussecq
    Commentaires de Yann Guesdon

    Juin 2015

     

    En quelque vingt années, Charles Fréger s’est imposé comme le portraitiste des communautés humaines, dans leurs dimensions collective et individuelle, dressant, par le biais de l’inventaire photographique, des typologies de manières d’habiter, pour les individualités qui la composent, sa communauté d’héritage ou d’élection. Signe visuel d’appartenance et de ralliement, l’uniforme, sinon le costume, du plus protocolaire au plus “sauvage”, constitue le motif central de son œuvre.

    Pour ce nouvel opus, le photographe français a parcouru un territoire clairement défini, soit les frontières géographiques de la Bretagne historique, dans lequel il a installé un cadre, celui d’un filtre grandeur nature donnant cette texture particulière à ces images. L’inventaire ici dressé est celui des coiffes bretonnes. Des jeunes filles coiffées de coton amidonné et de dentelle, de travail ou de cérémonie, posent devant ce fond, planté en plein champ, sur le flan d’une église de campagne ou solidement arrimé sur un plateau venteux de bord de mer. Derrière elles, souvent, s’affairent leurs pairs, enfants ou mères, cousines ou amies, maintenues à distance dans une brume cotonneuse. Dans ce constant aller-retour entre le particulier et son tout, si caractéristique de l’œuvre de l’artiste, les photographies sont tout à la fois portrait et scène de genre, et rassemblent dans un même cadre tant le détail d’une dentelle ouvragée que les contours monumentaux d’une silhouette. Charles Fréger propose de poursuivre la tradition de l’imagerie de la Bretonne, brassant dans ses compositions des influences de la peinture réaliste du xixe siècle, de celle des nabis, jusqu’aux mises en scène des cartes postales d’entre-deux-guerres.

    Portraits à quatre épingles pour des femmes fières et bien dans leur époque. Voici ce que Bretonnes affirme, par l’ampleur de l’entreprise photographique déployée, un manifeste qui résonne au-delà des frontières de cette seule région : la vitalité et la contemporanéité de traditions que l’on aurait trop vite fait de remiser au rang de folklore. À regarder l’oeuvre de Charles Fréger, on se piquerait même de l’idée que la mondialisation, loin d’en avoir la peau, ait renforcé ce désir humain de “faire corps”.

     

    “C’était une de ces choses inexplicables et sûres. Si chaque atour était à sa place, si chaque aileron était plié comme il se doit sur chaque coiffe nommée de chaque nom, le monde était en ordre, et nous étions justifiées.”
    Marie Darrieussecq

     

    01-breton-women-fashion-890.jpg 17-pontivy-decorated-apron-890.jpg

    Toutes les photographies © Charles Fréger

     

    Actualité

    • Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d'Alençon | 8 mars - 22 mai 2016 [site]

    Expositions passées

    • Centre d'art Gwinzegal à Guingamp | 6 juin - 27 septembre 2015 [pdf] [site]
    • Musée Bigouden de Pont-L'Abbé | 6 juin - 31 octobre 2015 [pdf] [site]
    • Musée de Bretagne - Les Champs Libres à Rennes | 6 juin - 30 août 2015 [pdf] [site]
    • Musée d'art et d'histoire de Saint-Brieuc | 6 juin - 27 septembre 2015 [pdf] [site]
    • Télécharger le dossier de presse complet


    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter