Aller au contenu principal

Poésie de l'Art faber

Sous-titre
Quand les poètes racontent et façonnent les mondes économiques Collection Spicilèges de l'Art Faber



L’Art faber réunit les œuvres ayant pour thèmes le travail, l’entreprise et, plus largement, les mondes économiques. Il forme un corpus en grande partie méconnu, “trop beau et trop puissant pour rester si peu célébré”, regrettait Umberto Eco, soutien pionnier de la promotion de l’Art faber.
La poésie de l’Art faber n’échappe pas à ce constat. Pis, d’aucuns pensent que les poètes ne se sont jamais inspirés de ces univers d’Homo faber, ce porteur des mondes économiques.

De façon inédite, cet ouvrage illustre combien, au contraire, poètes et poétesses ont souvent convoqué ces univers dans leurs œuvres, â travers des thèmes tels que le paysage agricole ou industriel, l’acteur économique et ses activités, ou encore les produits qu'il fabrique.

Parmi les poètes cités : Guillaume Apollinaire – Charles Baudelaire – Bertolt Brecht – Blaise Cendrars – René Char – James Dickey – Rita Dove – Ralph Waldo Emerson – Hans Magnus Enzensberger – Theodor Fontane – Michel Houellebecq – Victor Hugo – Philippe Jaccottet – Mascha Kaléko – Erich Kästner – Günter Kunert – Jean de la Fontaine – Filippo Tommaso Marinetti – Norge – Simon Ortiz – Georges Perec – Francis Ponge – Ezra Pound – Jacques Prévert – Arthur Rimbaud – Theodore Roethke – Eugen Roth – Carl Sandburg – Alfred Tennyson – Paul Valéry – Emile Verhaeren – Paul Verlaine – Boris Vian – Renée Vivien – Walt Whitman – Paul Zech...

Poésie de l'Art faber permet de porter un regard nouveau, au prisme de l'Art faber, sur les créations anciennes et contemporaines de poètes célèbres. Il offre aussi l'occasion d’introduire des œuvres moins connues, voire oubliées, dont l’apport à l’Art faber comme à l’histoire de la poésie n'en est pas moins important.

Mais les poètes ne se contentent pas de raconter les mondes d'Homo faber : ils les façonnent aussi, influençant leur évolution, comme en témoignent de nombreux exemples présentés dans ce spicilège.

Cet ouvrage présente par ailleurs un recueil de poèmes d’Émile Verhaeren, dont l’apport au patrimoine de l’Art faber est incontournable, et que Stefan Zweig, admiratif, considérait comme“le plus grand de nos lyriques d’Europe”, ajoutant que “Toutes les manifestations de l’activité moderne se reflètent dans l’œuvre de Verhaeren et s’y transmuent en poésie”.

Pour de plus amples informations : www.artfaber.org

juin, 2024
16.00 x 24.00 cm
304 pages


ISBN : 978-2-330-19027-9
Prix indicatif : 26.00€



Où trouver ce livre ?

Du même auteur