Aller au contenu principal

Même les chevaliers tombent dans l'oubli


Bruce CLARKEIllustrateur

George livre son secret et son malaise à l’Ombre : sa peau n’est pas sa vraie peau. Depuis toute petite elle se sent noire. De l’Afrique, elle connaît toutes les images qu’elle s’est fabriquée. Elle est alors passionnée par Mamadou, qui à l’inverse, fait tout pour éclaircir sa peau et devenir l’ami du groupe d’enfants. Un jour, l’Ombre vient lui dérober ses deux peaux – la blanche et la noire – et la laisse avec une peau de lune, que tous les autres enfants lui envient, mais qui menace de la faire disparaître… George et Mamadou finiront-ils par se sentir bien dans leur peau ?

Le texte pose la question de l’altérité, de l’assimilation et de l’intégration. En nous racontant l’histoire de cette petite fille en quête d’identité, Gustave Akakpo répond à une envie très forte d’écrire sur la fratrie, la famille : ce lieu que personne ne choisit et qui est pourtant le premier microcosme où s’exerce notre rapport au monde. Que se passe-t-il lorsque déjà tout petit, on se sent étranger à son corps, à sa famille et à sa culture ? Lorsqu’on a l’impression qu’on est plutôt d’ailleurs ? A-t-on le droit de se choisir d’autres origines que celles de sa généalogie?

avril, 2014
15.00 x 20.50 cm
64 pages
Coédition Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN


ISBN : 978-2-330-03113-8
Prix indicatif : 12.00€



Où trouver ce livre ?

Du même auteur