Mâkhi Xenakis | Iannis Xenakis, un père bouleversant




« J’aimerais partager ce voyage extraordinaire que j’ai pu vivre à la fois dans le temps et dans sa pensée, grâce à la lecture de ses manuscrits qui dévoilent comment en quelques années il a réussi à contrôler le chaos de ses émotions grâce à l’élaboration d’une musique et d’une architecture nouvelle. » Mâkhi Xenakis

Ce livre, n’est pas une simple biographie consacrée à Iannis Xenakis (1921-2001), compositeur, mathématicien et architecte, par sa fille Mâkhi. Il s’agit d’abord d’une plongée dans les archives familiales d’où surgissent des documents essentiels à la compréhension du processus d’élaboration de son oeuvre : photographies et portraits de famille, carnets de travail, partitions, plans… L’ouvrage est également scandé par sa parole à travers des extraits de sa correspondance, de ses notes personnelles et des nombreux entretiens qu’il a accordés. Ce regard rétrospectif sur son enfance et sa jeunesse, nous éclaire sur les drames familiaux et les traumatismes de l’histoire qui ont façonné une personnalité hors du commun et fondé sa vision créatrice.

« L’architecture est une musique pétrifiée ». Goethe

Passionné de mathématiques, de littérature et de musique, Iannis Xenakis étudie à l’Ecole polytechnique d’Athènes alors qu’il mène une activité de résistant pendant la guerre. Contraint de quitter le pays et condamné à mort par contumace, il arrive en 1947 en France et entre à l’atelier de Le Corbusier comme ingénieur. Les mathématiques sont alors l’outil indispensable à la construction de son univers architectural comme ils seront celui de son univers musical. Au fil des pages, à travers ses notes mais aussi ses dessins et partitions, nous découvrons les interactions multiples entre ses trois univers, architecture, musique et mathématiques, qui se nourrissent mutuellement et donnent forme à son oeuvre. Autre clé inédite pour la compréhension de sa musique, l’ouvrage révèle le rôle de la nature et de la philosophie — ce cosmos hérité du monde grec antique qui n’a cessé de nourrir son oeuvre. Le regard de Mâkhi Xenakis, plasticienne et écrivain, sur ce père en tout point bouleversant, trace le portrait d’un créateur dans son humanité et dans un perpétuel combat avec lui-même. En écho à Louise Bourgeois, autre figure tutélaire, à qui Mâkhi Xenakis avait consacré un bel ouvrage, Louise Bourgeois, l’aveugle guidant l’aveugle, ce regard singulier d’une fille sur son père, révèle également un questionnement sur son propre univers d’artiste.

 

Le 14 mars à 19h Rencontre autour du livre avec Alain Surrans à la Philharmonie de paris. Amphithéâtre Philharmonie 2 (accès libre).

Le 15 avril à 19h Présentation du livre par Mâkhi Xenakis en présence de Makis Solomos, Alain Surrans, Gérard Condé, Benoît Gibson dans l'auditorium de l'Opéra Bastille.

Le 15 avril à 20h Représentation de l'Orestie pour orchestre et coeurs de Iannis Xenakis dans l'amphithéâtre de l'Opéra Bastille. Contact : alain.surrans@opera-rennes.fr

 

Née à Paris où elle vit et travaille, Mâkhi Xenakis partage son temps entre sculpture, dessin et écriture. Elle étudie l’architecture avec Paul Virilio et crée des décors et des costumes pour le théâtre, notamment avec Claude Régy. En 1987, elle s’installe à New York pour peindre, jusqu’en 1989. Elle y fait une rencontre décisive avec Louise Bourgeois. Ses oeuvres ont été exposées récemment au centre Georges Pompidou, à la Maison rouge et au Musée de la chasse et de la nature à Paris. Elles figurent dans des collections publiques telles que le FNAC, le Centre Pompidou, la Manufacture nationale de Sèvres, la Manufacture des Gobelins. Ses livres sont publiés aux éditions Actes Sud.


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter