Aller au contenu principal

Le temps des loups

Sous-titre
L'Allemagne et les Allemands (1945-1955)



Allemagne, 1945. Le pays est en ruines. De nombreuses villes sont réduites à l’état de gravats, plus de la moitié de la population est déplacée. Parmi elle, neuf millions de bombardés évacués, quatorze millions de réfugiés et d’expulsés des territoires de l’Est, dix millions de travailleurs forcés et de détenus libérés, et plusieurs autres millions de prisonniers de guerre qui rentrent peu à peu chez eux. C’est « l’heure zéro ».
Comment cette masse d’êtres dispersés aux quatre vents, déportés, évadés ou abandonnés parvint-elle à se réagreger ? Comment une société a-t-elle pu émerger de ce chaos ? Voilà ce que raconte ce livre.
Dans cette histoire des mentalités d’une ampleur inédite, saluée à l’international et couronnée du prix de la foire de Leipzig, Harald Jähner dresse le panorama nuancé d’une décennie décisive pour les Allemands. Un nouveau départ, vu sous un nouveau jour.

« Un chef- d’œuvre. » The Spectator

janvier, 2024
14.50 x 24.00 cm
368 pages

Olivier MANNONI

ISBN : 978-2-330-18664-7
Prix indicatif : 24.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix Transfuge de l'essai historique -

Comment un pays responsable de l’un des pires crimes de l’humanité a-t-il pu devenir une nation démocratique ? […] Enquête minutieuse et récit brillant de ces années-là : le roman d’un effondrement et d’une renaissance, de la mort du Reich et d’un collapsus de la morale. Sauf que ce n’est pas un roman. C’est la réalité. C’est l’Histoire.

François Forestier, L'OBS

Victimes de leur propre défaite, les Allemands s’empressent vite d’oublier qu’ils ont été bourreaux. La naissance du Deutsche Mark, le plan Marshall [...] mais aussi des polémiques sur l’art abstrait et la guerre froide, les distraient de ce cauchemar, superbement restitué par Harald Jähner dans cette fresque dantesque. 

Emmanuel Hecht, LE FIGARO MAGAZINE

Harald Jähner ne s’autorise pas une lecture idéologique de cette décennie. II construit son récit avec une infinie minutie, chacun de ses personnages exprimant une part d’Allemagne. Cette lecture est indispensable si nous voulons savoir avec qui nous sommes désormais alliés indéfectibles, frères européens. Encore faut-il savoir d’où viennent ces frères. Cet opus y contribue. Puissamment.

Maurice Szafran, CHALLENGES

Le Temps des loups nous dévoile un pays abasourdi et la première qualité de l’historien Harald Jähner s’avère sans doute de retenir toute forme de sentimentalisme, au profit d’une langue souple et claire, (parfaitement traduite par Olivier Mannoni comme toujours), et une approche analytique et réflexive du sentiment de chaos qu’éprouve le peuple allemand dès mai 1945. 

Oriane Jeancourt, TRANSFUGE

Comment, en moins de dix ans, une société civilisée a-t-elle pu émerger [du] chaos ? C’est à cette question passionnante que répond ce livre encore plus passionnant écrit par Harald Jähner.

Jacques de Saint-Victor, LE FIGARO LITTÉRAIRE

Sous le titre Le Temps des loups, évocateur du moment où l’homme devient un loup pour l’homme, se lit l’extraordinaire récit que le journaliste Harald Jähner, en s'appuyant sur des milliers d’archives publiques et privées, a consacré à l’Allemagne et aux Allemands de 1945 à 1955. […] Véritable temps mort pour l’historiographie, elle est ici enfin racontée de manière passionnante.

Eryck de Rubercy, LA REVUE DES DEUX MONDES

Un récit-enquête formidablement documenté qui embrasse une vertigineuse décennie où des millions de personnes - déplacés, réfugiés, sans-abri, soldats démobilisés ou détenus libérés - ont vécu dans un « no-man’s time » où les lois n’avaient plus cours.  

Gilles Heuré, TÉLÉRAMA

Ce panorama des années incertaines invite à se replacer dans le temps long et à mesurer le miracle que l’hymne de la RDA avait qualifié de "résurrection des ruines". Un essai stimulant sur une période fascinante et méconnue.

Isabelle Mity, HISTORIA

Ce que montre ce livre, c’est le basculement définitif, encore que toujours menacé, de l’Allemagne vers un Occident dont elle a toujours été le centre. Ce quotidien allemand que décrit si bien ce livre est entièrement nôtre.

Georges-Arthur Goldshmidt , EN ATTENDANT NADEAU

Du même auteur