Chez ACTES SUD, le théâtre est en PAPIERS ! | Actes Sud

    Chez ACTES SUD, le théâtre est en PAPIERS !

     

    Festival d’Avignon | du 6 au 24 juillet 2017

     

     

    LES PARISIENS


    Olivier Py

     

    Les Parisiens

     

    «  VAINCRE, TRIOMPHER, IGNORER LA MORT
    Un ciel mouvant d’acier et d’or, luxe et pourriture, désenchantement ou exaltation, éveil et songe.
    Aurélien marche dans Paris les yeux au ciel. Réussir, vaincre, triompher !
    Il se regarde faire, aller, siffloter, et en se jouant à luimême la comédie de sa propre béatitude, il fait de Paris, ses façades de plomb, ses trésors voilés, ses arbres éblouis, un grand décor dont il est le centre. Il est le centre de cette spirale, sa beauté, sa jeunesse, sa désinvolture, son envie insatiable de victoire, Paris ne vit que pour dévorer sa féroce ambition, Paris est faite pour que les arrivistes arrivent et que les séducteurs séduisent. Il a compris le sens même de cette ville, ce n’est pas une ville c’est une manière d’ignorer la mort. C’est une manière de nier la mort – de laisser la mort fumer ses cigarettes et s’habiller en rose, parmi les autres créatures de ce bestiaire merveilleux. »

    (in Les Parisiens d'Olivier Py, p.9)

     

     

    La FabricA

    Texte et mise en scène d’Olivier Py
    Du 8 juillet à 15 h
    Au 15 juillet à 15 h

     

     

    GUY CASSIERS


    Entretiens, traduction et présentation par Edwige Perrot

     

    GUY CASSIERS

     

     

    «  Notre expérience du temps est en train de changer complètement et le théâtre, en créant une sorte de bulle temporelle, nous offre les moyens de regarder différemment les choses que nous croyons connaître. Aussi, par la fiction nous pouvons, mentalement, nous rapprocher de la réalité. Parce qu’à travers l’imagination que suscite la fiction, nous développons un lien intime, un moyen d’accès très personnel, à quelque chose ou à quelqu’un. Le théâtre repose sur cela. C’est sa force. »

    (in Guy Cassiers, Edwige Perrot, coll. “Mettre en scène”, Actes Sud-Papiers, p. 39)

     

     

     

     

     

    L’Autre Scène du Grand Avignon, Vedène

    Le sec et l’humide de Jonathan Littell, mise en scène Guy Cassiers
    Du 9 juillet
    Au 12 juillet

    Parc des expositions

    Grensgeval (Borderline), d’après Les Suppliants, d’Elfriede Jelinek, mise en scène Guy Cassiers et Maud Le Pladec
    Du 18 juillet à 18h
    Au 23 juillet à 18h

     

     

     

    L’IMPARFAIT


    Olivier Balazuc

     

    L’IMPARFAIT

     

    « VICTOR (grommelant). C’est paaaar-fait ! Il quitte la pièce.
    MARIE-ROGÈRE. Et ça dure depuis longtemps ?
    MAMAN IRE. Tout a commencé le jour où son père était au
    téléphone…
    PAPA IER (furieux). Et voilà, ça recommence, évidemment
    c’est ma faute !
    MAMAN IRE. Ne réponds pas devant l’enfant.
    PAPA IER. Mais il est sorti !
    MAMAN IRE. Que nous arrive-t-il ? Lui, toujours si joli-gentil-
    poli…
    PAPAMAMAN. Un enfant parfait !
    PAPA IER. Les spécialistes prétendent que c’est normal, qu’il
    ne faut pas s’inquiéter, que tout va s’arranger.
    MAMAN IRE. Je suis sûre qu’ils disent ça pour nous ménager.
    Tu sais, les médecins…
    PAPA IER. Avec tout ce qu’on entend, on ne sait plus que
    penser…
    MAMAN IRE. Où avons-nous failli ? Où avons-nous échoué ? »

    (in L’Imparfait, coll. “Heyoka jeunesse”, Actes Sud-Papiers, p. 27-28)

     

    Chapelle des Pénitents blancs

    Texte et mise en scène d’Olivier Balazuc
    À partir de 7 ans
    Du 22 juillet à 15h
    Au 26 juillet à 15h

    Maison Jean-Vilar

    Rencontre avec Olivier Balazuc, animée par Mahaut Bouticourt, à l’occasion de la publication et de la mise en scène de sa pièce jeune public L’Imparfait.
    Le 25 juillet à 18h

     

     

    EN SAVOIR PLUS


     

     

    Les éditions Actes Sud ont publié toute l’œuvre de Didier-Georges Gabily.
    (cf. Prologue. Sur le théâtre de Didier-Georges Gabily, mise en scène Yann-Joël Collin avec les élèves du CNSAD, du 11 au 13 juillet à 17 h au gymnase du lycée Saint-Joseph)

     

    Penthésilée de Heinrich von Kleist,
    dans la traduction de Ruth Orthmann et Éloi Recoing, paru dans Théâtre complet, Babel / Actes Sud, 2001.
    (cf. La Fille de mars, d’après Penthésilée de Heinrich von Kleist, du 19 au 24 juillet, relâche le 22 juillet, à 18 h au gymnase Paul-Giéra)

     

    Israel Galván, danser le silence de Corinne Frayssinet Savy
    paru en 2009 chez Actes Sud. (cf. La Fiesta, conception, direction artistique et chorégraphie d’Israel Galván, du 16 au 23 juillet à 22 h dans la cour d’honneur du palais des Papes, relâche le 20 juillet)

     

    Une maison de poupée de Henrik Ibsen
    dans la traduction d’Éloi Recoing, paru en Babel / Actes Sud en 2016. Une grande partie de l’œuvre d’Ibsen est publiée chez Actes Sud.
    (cf. Ibsen Huis, La maison d’Ibsen d’après Henrik Ibsen, texte et mise en scène de Simon Stone, du 15 au 20 juillet à 21 h dans la cour du lycée Saint-Joseph, relâche le 17 juillet)

     

    Rencontres à la Maison Jean-Vilar

    Lieu de mémoire, centre de ressources sur le Festival d’Avignon au travers notamment de l'antenne de la Bibliothèque nationale de France, la Maison Jean-Vilar accueille des spectacles, des expositions et organise des rencontres, durant le Festival et aussi pendant l’année.

    La Maison Jean-Vilar accueille cette année la librairie du Festival d'Avignon et du OFF.

     

    GUY CASSIERS

     

    Le 12 juillet à 17 h : Rencontre avec Carole Talon-Hugon, animée par Claire David, à l’occasion de la nouvelle édition du Conflit des héritages. Le regard du spectateur : geste de l’artiste ou esthétique du spectacle ?
    Carole Talon-Hugon pose un regard philosophique et esthétique sur la polémique qui a secoué l’édition 2005 du Festival d’Avignon. Loin de vouloir résoudre la crise, Carole Talon-Hugon reconstitue une genèse historique des deux conceptions de l’art nées du XVIIe siècle européen : l’esthétique de la réception et la métaphysique d’artiste. En démontrant que ces deux conceptions semblent aujourd’hui inconciliables, alors qu’elles étaient à leur émergence profondément liées, la thèse est ici originale et essentielle. Dix ans plus tard, l’auteur revisite cet essai au travers d’un prisme universel et contemporain. La critique continue-t-elle de se déchirer ? Les positions conservent-elles les mêmes contours que ceux qui existaient il y a dix ans ?

    Le Conflit des héritages de Carole Talon-Hugon, collection “Apprendre”, Actes Sud-Papiers, mai 2017.

     

     

     

     

     

    GUY CASSIERS

     

    Le 17 juillet à 17 h : Rencontre avec Ahmed Madani, animée par Claire David, à l’occasion de la publication et de la mise en scène de sa pièce F(l)ammes.
    F(l)ammes
    : Dix jeunes femmes issues de l’immigration et vivant en banlieue parisienne nous parlent de leurs vies. À travers des anecdotes précises, c’est toute une partie de la population française que l’on apprend à mieux connaître.

    Illumination(s) suivi de F(l)ammess Actes Sud-Papiers, juin 2017.

     

     

     

     

     

     

    GUY CASSIERS

     

    Le 25 juillet à 17 h : Rencontre avec Olivier Balazuc, animée par Mahaut Bouticourt, à l’occasion de la publication et de la mise en scène de sa pièce jeune public L’Imparfait.

    L'Imparfait de Olivier Balazuc, collection "Heyoka jeunesse", Actes Sud, mars 2016.

     

     

     

     

    Festival Off d'Avignon | du 6 au 30 juillet

    • La guerre n'a pas un visage de femme de Svetlana Alexievitch | du 7 au 30 juillet au Chapeau rouge théâtre

    • Talking Heads d’Alan Bennett | du 7 au 30 juillet au Théâtre de la Tache d'encre

    • Vassilissa d'Ivan Bilibine | du 7 au 30 juillet au collège de la Salle

    • Nuit gravement au salut d'Henri-Frédéric Blanc | du 6 au 30 juillet à la Condition des soies


    • Une Liaison pornographique de Philippe Blasband | du 7 au 30 juillet au Théâtre Notre-Dame

    • Le Colonel-Oiseau de Hristo Boytchev | du 7 au 30 juillet à la Fabrik Théâtre

    • Je t’écris mon amour d’Emmanuel Darley | du 7 au 23 juillet à la Caserne des Pompiers

    • Débrayage de Rémi de Vos | du 7 au 30 juillet à l'Entrepôt


    • Gelsomina de Pierrette Dupoyet | du 7 au 30 juillet à l'Alizé

    • Le Cercle des utopistes anonymes d'Eugène Durif, du 7 au 30 juillet à 14 h 45 à la Maison de la Poésie

    • Alma de Anna Enquist | du 7 au 30 juillet au Théâtre des Lila's

    • Le Roi de haut en bas de Guy Foissy| du 7 au 30 juillet au Chapeau d'Ebène théâtre


    • Les Sept jours de Simon Labrosse de Carole Fréchette | du 15 au 22 juillet au Théâtre de la Tache d'encre

    • Molly S. de Brian Friel | du 6 au 30 juillet au Petit Louvre

    • Médée Kali de Laurent Gaudé | du 7 au 30 juillet à la Maison de la poésie

    • Médée Kali de Laurent Gaudé | du 7 au 30 juillet à Présence Pasteur


    • Rise up ! de Praline Gay-Para | du 7 au 28 juillet à Artephile

    • Le Prophète de Khalil Gibran | les 13, 20, 26 juillet au Théâtre littéraire le Verbe fou

    • Journal d'un fou de Gogol | du 7 au 30 juillet au Théâtre au Magasin

    • Le Petit Violon de Jean-Claude Grumberg | du 7 au 29 juillet à l'Alizé


    • Peer Gynt de Henrik Ibsen | du 7 au 30 juillet à l'Arto

    • Une maison de poupée de Henrik Ibsen | du 7 au 30 juillet au Théâtre de l'Oulle

    • La Magie lente de Denis Lachaud | lecture le 12 juillet au Théâtre des 3 Soleils

    • Nous qui sommes cent de Jonas Hassen Khemiri | du 7 au 30 juillet au Nouveau Ring


    • C’est (un peu) compliqué d’être l’origine du monde de Tiphaine Gentilleau & Les Filles de Simone | du 7 au 30 juillet au Théâtre des Lucioles

    • J'ai trop peur de David Lescot | du 6 au 26 juillet à la Manufacture

    • F(l)ammes d'Ahmed Madani | du 6 au 29 juillet au Théâtre des Halles

    • Dans un canard de Jean-Daniel Magnin | du 6 au 29 juillet au Théâtre des Halles


    • Un jour ou l’autre de Linda McLean | du 7 au 28 juillet à Artéphile

    • Assoifés de Wajdi Mouawad | du 7 au 30 juillet au Théâtre du Girasole

    • Littoral de Wajdi Mouawad | du 7 au 30 juillet à l'Espace Saint Martial

    • La Queue du Mickey de Florence Muller et Eric Verdin | du 7 au 30 juillet aux 3 soleils


    • La Violence des potiches de Marie Nimier | du 7 au 30 juillet au Pixel Théâtre

    • 2h14 de David Paquet | du 7 au 30 juillet au Théâtre du Roi René

    • La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat | du 10 au 30 juillet aux Ateliers d'Amphoux

    • Cendrillon de Joël Pommerat | du 8 au 21 juillet à la Parenthèse


    • Un couple presque parfait de Jean-Michel Ribes | du 6 au 30 juillet au Théâtre des Corps sains

    • Comme il vous plaira de William Shakespeare | du 7 au 30 juillet à l'Arrache-cœur

    • Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare | du 16 au 23 juillet à la Petite Caserne

    • La Tempête de William Shakespeare | du 8 au 30 juillet au collège de la Salle


    • Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare | du 6 au 30 juillet aux Ateliers d'Amphoux

    • Hamlet de William Shakespeare | du 23 au 30 juillet à la Cour du Barouf

    • La vie bien qu'elle soit courte de Stanislav Stratiev | du 7 au 30 juillet à Buffon

    • Le Chant du cygne d'Anton Tchekhov | du 7 au 30 juillet au Théâtre du Girasole


    • Les Méfaits du tabac et l'Ours d'Anton Tchekhov et Donat Guibert | du 7 au 30 juillet à l'Ambigü Théâtre

    • Oncle Vania d’Anton Tchekhov | du 6 au 29 juillet au Théâtre des Corps sains

    • Enfin la fin ! de Peter Turrini | du 7 au 15 juillet au Théâtre des Carmes André Benedetto

    • Du pain plein les poches de Matéi Visniec | du du 7 au 30 juillet à l'Arto



    • L'importance d'être constant d'Oscar Wilde | du 23 au 30 juillet à la Petite Caserne

     

     

    Bussang, Théâtre du Peuple

     

    Grande lecture publique, le 30 juillet à 10 heures et 12 heures, de textes créés aux Estivales les saisons précédentes, dont : Carole Fréchette, Small Talk, et Laurent Gaudé, Caillasses.

    En savoir plus : Theatredupeuple.com

    Small Talk caillasses

     

     

     

    Festival International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence

     

    Pinocchio, opéra de Philippe Boesmans, d’après Carlo Collodi, sur un livret de Joël Pommerat. Mise en scène de Joël Pommerat.
    Le 3, 7, 11 et 14 juillet à 20 heures.
    Le 9 et 16 juillet à 17 heures.

    En savoir plus : festival-aix.com

    Pinocchio boesmans

     

    Le catalogue numérique

     

     


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter