Aller au contenu principal

Plutopia

Sous-titre
Une histoire des premières villes atomiques



“C’est l’histoire d’une utopie, à deux extrémités du monde. L’histoire d’un rêve tragique au cœur de la guerre froide. L’histoire de deux ennemis hantés par la Bombe. L’histoire de deux villes fermées, reflets l’une de l’autre, unies par la peur de l’apocalypse, par leur haine réciproque et par une même obsession, la production effrénée de plutonium : Richland et son usine de Hanford, aux États-Unis ; Ozersk et son usine de Mayak, en URSS.”
Premiers sites de production de plutonium au monde, Hanford (1943) et Mayak (1946) ont été créés pour alimenter en ogives et en missiles les arsenaux nucléaires des deux blocs. Kate Brown révèle comme le complexe militaro-industriel des deux plus grandes puissances a manœuvré pour imposer un tel projet scientifique et technologique ; comment, pour préserver le secret, elles ont bâti une société ségréguée, hiérarchisée, surveillée, liberticide, mais offrant une garantie à ses employés : la sécurité matérielle et financière.
Kate Brown a passé des années à explorer les archives longtemps inaccessibles de Hanford et de Mayak. Elle est parvenue à gagner la confiance de nombreux témoins directs et à décricoter le tissu de secrets et de mensonges qui recouvre la course aux armements à partir des années 1940. Elle montre comment ces usines ont joué un rôle quatre à cinq fois plus destructeurs que Tchernobyl en dévastant, dans le plus grand silence, d’immenses territoires et la santé des populations sur plusieurs générations.
Richland et Ozersk semblaient tenir les promesses du rêve américain et du communisme soviétique. En réalité, elles ont dissimulé des désastres qui menacent toujours.

Historienne, spécialiste d’histoire environnementale, professeure de science, technologie et société au Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston), Kate Brown est l’autrice de plusieurs ouvrages primés dont Tchernobyl par la preuve. Vivre avec le désastre et après (Actes Sud, 2021).

mars, 2024
14.50 x 24.00 cm
464 pages

Cédric WEIS

ISBN : 978-2-330-18945-7
Prix indicatif : 25.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Dans un essai captivant, l’historienne et chercheuse Kate Brown raconte l’histoire de deux villes, l’une américaine, l’autre soviétique, qui ont secrètement vécu à l’ombre de la fabrication de bombes nucléaires.

Laurent Lemire, LH LE MAGAZINE

Kate Brown n’a pas écrit une énième histoire de l’arme atomique mais, à travers ces villes miroirs, celle de "forçats du nucléaire" et des populations alentour, une "plutopia" qui en dit long sur cet aveuglement pour préserver le rêve américain et l’espoir soviétique.

Laurent Lemire, HISTORIA

Deux […] territoires et leur population de dizaines de milliers d'habitants ont chacun été contaminés par la radioactivité pendant des dizaines d’années, dans le plus grand secret.

David Larousserie, LE MONDE

Avec un vrai sens du récit, [Kate Brown] raconte le quotidien de ces lieux. Elle dévoile aussi la catastrophe environnementale et sanitaire provoquée par ces usines — chacune d’elles a émis l’équivalent de deux explosions de Tchernobyl !

Vincent Glavieux, SCIENCES ET AVENIR-LA RECHERCHE

Historienne incontournable de l’atome, Kate Brown est une conteuse méticuleuse et informée.

Thibault Le Texier, EN ATTENDANT NADEAU

Du même auteur