Aller au contenu principal

Moi qui ai souri le premier



Un viol, une disparition, un passage à tabac, trois moments de violence inouïe qui creusent la béance sur laquelle s’échafaude, dès avant l’âge « adulte », la jeune vie d’un garçon homosexuel. Trois souvenirs d’adolescence qui signent plus encore que la fin de l’innocence, la fin prématurée des promesses.
Ce texte brûlant, le plus intime et le plus cru de Daniel Arsand, peut se lire comme le making of de son incroyable roman, "Je suis en vie et tu ne m’entends pas". Mais aussi, comme le un-making de toute une vie.

août, 2022
10.00 x 19.00 cm
112 pages


ISBN : 978-2-330-16922-0
Prix indicatif : 15.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Avec son art de la formule tranchante et puissamment évocatrice, Daniel Arsand rend compte des schémas qu'impriment les expériences amoureuses et sexuelles originelles sur l'existence.

Marie Fouquet, LIVRES HEBDO

Avec Moi qui ai souri le premier, Daniel Arsand signe un grand livre sur sa découverte de la violence sexuelle à l’adolescence et la solitude choisie de sa vie d’homme.

Oriane Jeancourt Galignani, TRANSFUGE

Un texte qui, retravaillé, peaufiné, ciselé jusqu’au vertige, allait donner naissance à ce court roman d’une densité émotionnelle sidérante.

Véronique Cassarin-Grand, L'OBS

Il y a quelque chose d’extrêmement tenu, de très délicat, de tout à coup très cru.

Oriane Jeancourt Galignani, FRANCE CULTURE - Affinités culturelles

L’écriture, efficace, ciselée, maîtrise les émotions toujours prêtes à éclater, à exploser. Grenade dégoupillée qui menace dans les profondeurs. Il s’agit de révéler, certes, mais surtout d’évoquer un dépassement. [...] Cette force vitale est le sceau de son écriture, magnétique, efficace, délicieusement désuète.

Agnès Séverin, VIABOOKS

Des mots dont le lecteur s’enivre, tant la beauté, la justesse, la force et la splendeur nous chavirent.

Marie Luise d'Orcisto, ENCRES VAGABONDES

Moi qui ai souri le premier est un livre que Daniel Arsand porte en lui de longue date, on le sent et il le dit.

Thomas Stélandre, LIBÉRATION

Une œuvre de salut public qui peut aider énormément de jeunes.

Carine Chichereau , DIACRITIK

Du même auteur