L'ordre du jour | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Un endroit où aller

Mai, 2017 / 10,0 x 19,0 / 160 pages


ISBN 978-2-330-07897-3
prix indicatif : 16, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

L'ordre du jour

Eric VUILLARD

L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss par l’auteur de Tristesse de la terre et de 14 juillet.

Ils étaient vingt-quatre, près des arbres morts de la rive, vingt-quatre pardessus noirs, marron ou cognac, vingt-quatre paires d’épaules rembourrées de laine, vingt-quatre costumes trois pièces, et le même nombre de pantalons à pinces avec un large ourlet. Les ombres pénétrèrent le grand vestibule du palais du président de l’Assemblée ; mais bientôt, il n’y aura plus d’Assemblée, il n’y aura plus de président, et, dans quelques années, il n’y aura même plus de Parlement, seulement un amas de décombres fumants.

 

É. V.

L'ordre du jour

L'ordre du jour

Le Canard Enchaîné

« Ce livre indéfinissable mais nécessaire est aussi une oeuvre consacrée au langage, au véritable poids des mots.  »


Muriel Steinmetz, L'Humanité

« Le tout fourmille de faits vrais, d’anecdotes parlantes, de portraits à l’eau-forte. Eric Vuillard explore sans peur ce que la grande histoire cache sous le tapis, avec une verve féroce, en rappelant que « les plus grandes catastrophes s’avancent à petits pas »  »


Sabine Audrerie, La Croix

« Un texte bref et tendu où il interroge en creux le rôle de l’écrivain à représenter et penser le réel passé. À l’heure des caméras embarquées, de l’info en continu et du tout-image, Eric Vuillard nous donne à voir et à entendre les épisodes cruciaux d’un passé où le rapport au temps et à la médiatisation des faits, étaient tout autre. Aujourd’hui, en France, cette lecture permettra aussi de se remémorer quelle logique indécelée, insidieuse et tissée d’intérêts, a souvent présidé dans l’Histoire à l’installation d’un régime autoritaire.  »


Grégoire Leménage, Le Nouvel Obs

« L’ordre du jour, bref chef-d’œuvre où Eric Vuillard dissèque, au scalpel, ce qui a permis aux nazis d’annexer l’Autriche en 1938. (...) Vuillard est un maître démystificateur, qui ne laisse rien dormir dans l’ombre. Sa seule politesse, il la garde pour la langue française, qu’il sert avec une ironie décapante et une grâce comme on n’en lit pas si souvent.  »


Lise Wajeman, Mediapart

« L’ordre du jour ne prétend pas exalter de façon grandiloquente les pouvoirs de la littérature face aux périls qui menacent : la littérature n’a jamais empêché d’advenir, mais elle peut ressusciter le passé, nous rappeler combien il est proche.  »


Marianne Payot, L'Express

« Exceptionnel récit.  »


Baptiste Liger, Lire

« Un récit bref et saisissant. Si L’Ordre du jour s’avère passionnant – comme ses derniers textes, d’ailleurs -, c’est parce que les faits semblent animés, incarnés, sans jamais pour autant sacrifier à une certaine précision.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter