L'ordre du jour | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Un endroit où aller

Mai, 2017 / 10,0 x 19,0 / 160 pages


ISBN 978-2-330-07897-3
prix indicatif : 16, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

L'ordre du jour

Eric VUILLARD

L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss par l’auteur de Tristesse de la terre et de 14 juillet.

Ils étaient vingt-quatre, près des arbres morts de la rive, vingt-quatre pardessus noirs, marron ou cognac, vingt-quatre paires d’épaules rembourrées de laine, vingt-quatre costumes trois pièces, et le même nombre de pantalons à pinces avec un large ourlet. Les ombres pénétrèrent le grand vestibule du palais du président de l’Assemblée ; mais bientôt, il n’y aura plus d’Assemblée, il n’y aura plus de président, et, dans quelques années, il n’y aura même plus de Parlement, seulement un amas de décombres fumants.

 

É. V.

L'ordre du jour

L'ordre du jour

Camille Thomime, Le Magazine littéraire

« Ouvrir un livre d’Eric Vuillard, c’est de fait avoir l’impression d’entrer dans un genre hybride, au croisement du chant, de l’histoire et de l’éloquence.  »


Pierre Assouline, La République du livre

« Éric Vuillard creuse un sillon, un seul. Il tisse une même toile depuis son premier livre. Pourvu qu’il continue.  »


Elisabeth Philippe, Le Monde des livres

« Eric Vuillard, dont l’écriture, merveille d’orfèvrerie, débusque les détails où, chacun le sait, est censé se cacher le diable.  »


Françoise Dargent, Le Figaro Littéraire

« Ce sont des scènes volées à l’oubli qui jaillissent dans nos esprits comme ces diables en boîte au visage des enfants. (...) Quelques scènes, relatées dans une langue ornée, pour chahuter les perspectives établies et rafraîchir la conscience collective.   »


Gérard Lefort, Les Inrockuptibles

« Eric Vuillard, après 14 juillet, s’obsède avec brio sur cette journée particulière où le capitalisme allemand passa à la caisse.  »


Stéphane Vernay, Ouest France

« L’ordre du jour n’est pourtant ni un manuel, ni un essai, mais un récit. Si les faits et leur chronologie y sont rigoureusement respectés, Vuillard s’y comporte en écrivain. En travaillant la langue et le style remarquables. La formule n’en est que plus forte et Eric Vuillard la maîtrise à la perfection.  »


Marie Chaudey, La Vie

«  II sait brillamment mettre sous sa loupe des moments de l'Histoire qui éclairent notre présent, servis par l'élan d'un style nerveux et ardent. Après 14 juillet, Éric Vuillard offre un récit qui fait mouche à nouveau.  »


Bernard Pivot, Le Journal du dimanche

« L'écrivain est percutant, l'historien implacable. On lit rarement de telles pages où sont, tour à tour, convoqués l'ironie, la colère, le mépris, le mordant, en même temps que le conteur sait portraiturer avec maestria les personnages de cette tragique comédie. Les jeunes gens devraient lire ce petit livre pour comprendre la nature et le fonctionnement du nazisme : sa brutalité, ses coups de bluff, ses intimidations et ses invraisemblables mises en scène pour humilier et faire céder.  »


Emily Barnett, Grazia

« Éric Vuillard aime les épopées miniatures qui en disent long sur la folie des hommes.  »


Fanny del Volta, Point de vue

« Éric Vuillard désacralise les faits pour ramener avec brio l'Histoire à ce qu'elle est : ce qu'en décident les hommes.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter