Le Sosie d'Adolf Hitler | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres italiennes

Février, 2017 / 11,5 x 21,7 / 352 pages

traduit de l'italien par : Marguerite POZZOLI
ISBN 978-2-330-07305-3
prix indicatif : 22, 80€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Le Sosie d'Adolf Hitler

Luigi GUARNIERI

Hitler est-il réellement mort en se tirant une balle dans la tête ou s’est-il empoisonné au cyanure ? L’identification de son corps n’a pu se faire que sur la base de ses dents – des prothèses, en grande partie. Et si ces prothèses étaient des faux ? s’est demandé Luigi Guarnieri, sachant que le Führer avait fait recruter et former à son image plusieurs “doublures” susceptibles de le remplacer en cas de nécessité. À commencer par le musicien incompris qui est au centre de ce récit : Mario Schatten, piégé dans une abominable machination.
À la poursuite d’une vérité qui ne cesse de se dérober, l’agent secret américain Gren***** est chargé, durant une enquête qui dure plus de quinze ans et qui le conduit d’un bout à l’autre du monde – en Allemagne et en Autriche, en Argentine et en Italie, au Paraguay et en Suisse –, de faire la lumière sur la mort de Hitler, et sur ses circonstances. Il retrouvera ainsi la dentiste personnelle du Führer, et Egon Sommer, l’élégant directeur du département H, spécialisé en fabrication de fausses pistes…
Entre les atmosphères crépusculaires de la fin du Reich et les haciendas d’Amérique latine où se cachent encore d’anciens nazis, Luigi Guarnieri, en mêlant avec une habileté consommée faits réels et péripéties imaginaires, nous propose une réflexion sur l’Histoire, qui est en grande partie un récit, une narration subjective, quand ce n’est pas, parfois, une superbe invention.

Le Sosie d'Adolf Hitler

Le Sosie d'Adolf Hitler

Nicolas Ungemuth, Figaro magazine

« L’histoire concoctée par Guarnieri est tellement bien conçue qu’elle en devient presque crédible. » L’auteur commence son livre comme une enquête classique puis s’immerge dans la folie nazie, avant de découvrir, après des années d’investigation, que l’intégralité de son hypothèse n’est pas valable. A moins que…  »


Nadine Dutier, Encres vagabondes

« Dans La double vie de Vermeer paru en 2004, Luigi Guarnieri s’intéressait à la thématique de l’authenticité d’une œuvre d’art (…). Peut-être nous invite-t-il cette fois encore à apprendre à trancher entre le vrai et le faux, à devenir les experts avisés de l’Histoire du XX° siècle.  »


Martine Freneuil, Le Quotidien du médecin

« Une réflexion sur l’histoire qui nous plonge dans les atmosphères crépusculaires des derniers jours du Reich.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter