Évacuation | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Domaine français

Avril, 2017 / 11,5 x 21,7 / 144 pages


ISBN 978-2-330-07572-9
prix indicatif : 16, 50€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Évacuation

Raphaël JERUSALMY

C’est la guerre. L’ensemble de la population de Tel-Aviv est évacué. Sauf qu’à la dernière minute, Saba, le grand-père de Naor, descend du bus, entraînant le jeune homme et sa petite amie Yaël dans une dérive clandestine au coeur de la cité désertée désormais toute à eux.
Une expérience de sur-vie à hauts risques, à l’intensité démultipliée par trois – trois âmes dont la fraternité efface les générations, trois grands enfants éperdus : Saba, le rescapé beckettien aux velléités oubliées, Yaël, la belle artiste aux idéaux intacts, et Naor, l’étudiant en cinéma aux yeux grands ouverts.
Dans une ville bombardée devenue terrain de jeu, cocon paradoxal pour une innocence réinventée, Évacuation est un conte sans morale, une bulle de poésie arrachée aux entrailles de l’histoire au présent, une ode urbaine au désir de vivre, et de paix.



Biblioteca Magazine

«  Un conte sans morale, une bulle de poésie arrachée aux entrailles de l’histoire en marche, une ode urbaine au désir de vivre, et de paix.  »


Page des libraires

« Le nouveau roman de Raphaël Jerusalmy est sans doute son meilleur. Ce livre a du rythme, il y est question de violence et d’espoir. Bref, il bouscule et nous transpose dans une vie où le lecteur doit faire des choix, ou du moins imagine quel choix il ferait en telle situation. Un roman digne des plus grands romans d’anticipation. Nous sommes plongés dans une fiction réaliste où chaque lecteur puisera dans ce fantastique roman de nombreuses leçons de vie.  »


Jean-Claude Lebrun, L'Humanité

« Si le conflit israélo-arabe fournit la toile de fond de son roman, Raphaël Jerusalmy en élargit spectaculairement l’approche (…). Un conte émerge, d’une bouleversante universalité. Non seulement Raphaël Jerusalmy n’évacue pas l’histoire, mais il fait front à sa manière, superbement littéraire.  »


Nicolas Weill, Le Monde des livres

« Auteur inclassable, à cheval entre le français qu'il écrit et Israël où il habite (et où il a travaillé pour le renseignement militaire), Raphaël Jerusalmy se lance dans l'anticipation. Il imagine trois personnages errant dans une Tel-Aviv évacuée de ses habitants, alors que la guerre y fait pleuvoir des nuées de missiles. Le silence des clubs et le désert des plages réinjectent à cette cité, dont l'insouciance n'est qu'un masque, une précarité plus authentique. (…) Entrelacement symbolique pour une road story moyen-orientale très cinématographique, singulière et réussie.  »


Gérard Guégan, Sud-Ouest

« En mêlant le vrai et le faux, l’avéré et l’incertain, Raphaël Jerusalmy parvient sans mal, tant son talent est grand, à nous transporter de l’autre côté d’un miroir moins déformant qu’il n’y paraît. Il faut lire Évacuation comme on lit Molloy, en se persuadant que “dire c’est inventer” mais qu’“on croit inventer et s’échapper” alors qu’“on ne fait que balbutier sa leçon”. Le merveilleux n’est pas affaire d’imagination. Il suffit d’oublier les murs pour qu’ils tombent et laissent place au rêve, bon ou mauvais.  »


Marianne Payot, L’Express

« Décidément, Raphaël Jerusalmy, prince des pirouettes, ne cesse de surprendre. C’est un enchantement de poésie et de sensibilité, mené de main de maître par l’ancien lieutenant-colonel de Tsahal.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter