Aller au contenu principal

Double V



Naître sœur n’est pas inoffensif. Ainsi pour Vanessa Bell, peintre méconnue à l’aune de "la postérité de noyée" de sa cadette, Virginia Woolf. Ou pour Laura, romancière et aînée, qui veille sur les secrets, soustrait le poison des chagrins. Autant d’amours ennemies, de joies fébriles, de jalousies tristes, qui font les liens ambigus entre sœurs. Portrait en diptyque à la grâce époustouflante, ce récit subjectif de la vie de Vanessa Bell, exprime l’inquiétude d’exister et ce qui, parfois, permet de la conjurer : l’amour d’une sœur.


Rentrée d'hiver 2023

« COMME ENTRE VANESSA ET VIRGINIA, ma sœur et moi avons très tôt divisé le monde en deux règnes : les livres pour moi, le dessin pour elle. Des territoires en forme de chasses gardées pour ne pas se marcher sur les pieds. Une géographie des places où s’ancre toute mon écriture.

Je suis une aînée, c’est peut-être la première chose que je dirais si je devais me présenter. Ma cadette demeure centrale dans mon existence. Elle est ma relation la plus intime, la plus durable. Celle qui survit à mes parents ; celle qui était là avant mes amants, mon mari, mes enfants. Celle dont les éclats de rire ou les larmes excluent le reste du monde. Celle qui suscite mon inquiétude dès qu’elle s’éloigne, ma jalousie. Mes colères les plus sourdes. Des fardeaux hérités de l’enfance, ce pays où l’on a grandi ensemble.

C’est ce voyage de la vie à côté d’une autre que je raconte dans Double V. J’en explore les méandres, les possibles et les incapacités. Cette volonté de rester unies tout en luttant pour son individualité. Une dualité faite de rivalité, de refoulement, de possessivité. D’amour fou.

Les couples de sœurs m’apparaissent les plus beaux, les plus complexes. J’en collectionne les histoires. Entre Simone et Hélène de Beauvoir, Nadia et Lili Boulanger, les sœurs Brontë, j’ai rencontré Vanessa Bell. Un paysage caché derrière la célébrité de Virginia Woolf. Une île inconnue qui, à mesure que je l’explorais, jetait des ponts vers mes propres secrets de sœur. De mère. De fille violée.

Vanessa peignait les contours de son corps quand Virginia les écrivait ; l’art était leur remède commun pour exister : voilà ce que je veux montrer. Cette fécondité entre deux femmes.

Il n’y a personne à tirer de l’oubli, rien à réparer.”

L. U.

janvier, 2023
11.50 x 21.70 cm
208 pages


ISBN : 978-2-330-17424-8
Prix indicatif : 20.00€



Où trouver ce livre ?

Dans un roman, Double V, où le récit alterne avec le monologue intérieur, Laura Ulonati retrace les destins croisés des sœurs Stephen plus connues sous le nom de Vanessa Bell et Virginia Woolf. [...] [Une] prose poétique, pleine d’assonances.

Lucien d’Azay, TRANSFUGE

Un roman qui raconte la vie de Vanessa Bell et où l’on croise à chaque page son double, sa sœur cadette, Virginia Woolf.

Stéphane Bern, EUROPE 1 - Historiquement vôtre

Après deux premiers romans hantés par l’exil, Laura Ulonati brouille les frontières de la narration, mélangeant fiction historique et vertige autobiographique. […] [Un] dispositif étonnant. […] Par cette mise en abyme, l’histoire des fondatrices du Bloomsbury Group, qui fit battre le cœur du Londres artistique au début du XXe siècle, devient le blason des relations passionnelles entre sœurs dans un monde saturé par la domination masculine.

Bertrand Leclair, LE MONDE DES LIVRES

Une entreprise littéraire très singulière.

Patrick Boucheron, FRANCE INTER - Histoire de

Une mise en abyme de femmes qui écrivent sur d’autres femmes, avec beaucoup de tendresse, beaucoup de lumière. […] Il s’agit pour l’autrice, à travers la voix de la narratrice, de « ravauder l’histoire amnésique », c’est-à-dire de recoudre un tissu historique qui a été déchiré et notamment du côté des femmes. Et donc donner la parole à ces femmes, les incarner vraiment. 

Ludivine Bantigny, FRANCE INTER - Histoire de

Vous connaissez l’écrivain Virginia Woolf mais certainement pas sa sœur Vanessa qui était peintre. Elles sont au cœur du livre de Laura Ulonati.

Florent Loiseau, FRANCE 3 POITOU-CHARENTES

Comment ne pas chavirer devant une telle poésie ? Laura Ulonati n’a pas écrit un roman, elle en a écrit cent. Son livre est une élégie, une tragédie, un tableau sublime et cruel de Virginia Woolf et de Vanessa Bell. […] La particularité du livre tient à son écriture organique et à son audace […] Double V, c’est le récit romancé de leur vie, leur famille, leur mariage, une dualité faite d’envie et de jalousie, de folie et de désespoir, mais surtout d’art.

Alice Develey, LE FIGARO LITTÉRAIRE

La dualité, la jalousie, le besoin de sacrifier la sororité sur l’autel de la gloire : autant de thèmes qu’explore avec un souffle poétique enivrant le nouveau roman de Laura Ulonati.

Par le jeu des personnes, par la polyphonie qu’elle met en place, par l’irruption de la poésie et d’une myriade d’allusions aux romans de l’autrice anglaise, Laura Ulonati compose un récit à la musicalité puissante. Un tourbillon de sensations, de mouvements intimes et d’aller-retours entre ses personnages et son autobiographie. 

Nicolas Julliard, RTS - Qwertz

Double V accorde le rôle principal à celle qui fut éclipsée par sa cadette. […] Leur rapport fusionnel, entre admiration et rivalité, se déploie de l’enfance à l’âge adulte. L’un des plaisirs consiste à voir les années passer, l’autre à retrouver des éléments attendus (le Bloomsbury Group, Vita Sackville-West...). Au duo Vanessa-Virginia, l’autrice ajoute sa voix et sa propre expérience de la sororité.

Thomas Stélandre, LIBÉRATION

Cachée derrière ses personnages, ainsi que se plaisait à le faire Woolf, Laura Ulonati […] n’oubliera pas de nous rappeler que ces deux adolescentes ont brisé les chaînes victoriennes attachées aux poignets des femmes pour se mettre au service de leur art respectif, de leur liberté, intellectuelle et sexuelle, et de leur complicité. […] Un sans-faute, où la poésie des phrases tinte joliment à l’oreille, et qui recevra, sans nul doute possible, les applaudissements de la critique.

Anne-Marie Mitchell, LA MARSEILLAISE

Il y avait pour les deux sœurs une zone de rencontre aussi précieuse que dangereuse qu’explore Laura Ulonati avec la voix de Vanessa dans une langue poétique où résonne son propre récit autobiographique. Envoûtant.

Paloma de Boismorel, GAEL

Les deux sœurs sont naturellement inséparables mais aussi inconciliables. Toutes les deux éprises de création. Il y a l’enfance, il y a la vie d’adultes dans le cercle artistique des années 1930 et tous ses excès. Comment survivre quand on est que l’autre, la sœur de la grande Virginia ?

Christophe Henning, RCF - Au pied de la lettre

Ni une honorable carrière de peintre décoratrice, ni les amours multiples et déjantées, ni même la maternité, « chaleur née du ventre », n’apaiseront en Vanessa Bell cette morsure de jalousie et d’amour fou. […] Un récit sous tensions servi par une écriture touchée par la grâce.

Élisabeth Barillé, LE FIGARO MAGAZINE

Du même auteur