Un atlas de l'impossible | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres indiennes

Avril, 2011 / 14,5 x 24,0 / 320 pages


ISBN 978-2-7427-9626-7
prix indicatif : 23, 40€


Où trouver ce livre ?
|

Un atlas de l'impossible

Anuradha ROY

En 1907, séduit par la tranquillité des hauts plateaux où fut édifiée la petite ville de Songarh, Amulya décide de quitter la touffeur de Calcutta et d’établir sa fabrique de plantes médicinales en lisère de forêts mystérieuses où rôdent des léopards. Ancien centre de pèlerinage bouddhique, Songarh est devenue un centre minier aux mains des colons britanniques, et la femme d’Amulya, isolée parmi les populations tribales et les Anglais qui côtoient les Indiens sans jamais se mêler à eux, souffre en silence de cette nouvelle vie, beaucoup trop provinciale à son gré.
Après le mariage de ses deux fils, elle est frappée d’étranges symptômes qui l’assignent à résidence dans sa chambre d’où elle est le témoin d’un meurtre passionnel, drame auquel vient bientôt s’ajouter le décès d’une de ses belles-filles qui meurt en donnant le jour à la petite Bakul. Le roman se concentre alors sur le destin de cette enfant et sur celui de Mukunda, orphelin sans caste que la famille a recueilli.
Cette saga familiale, qui se déploie sur un demi-siècle et trois générations, reflète l’histoire de l’Inde, de la colonisation à l’Indépendance, à travers la complexe trajectoire de personnages qui établissent des liens par-delà les castes, les religions, les générations et les sexes. En célébrant la force des relations individuelles et l’inaliénable rapport des hommes aux lieux qu’ils habitent, Anuradha Roy donne ici à éprouver ce terreau sensible où s’ancrent et se déploient les émotions tout autant que les actes.

Un atlas de l'impossible

Un atlas de l'impossible

Cécile Lecoultre, 24 heures

« À la fois romanesque et historique, cette plongée sensuelle dans l'Inde du début du XXe siècle dévoile une société aussi mutante que passionnelle.  »


Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo

« Ce qui intéresse avant tout Anuradha Roy, ce sont ses personnages, leurs destinées, leurs caractères et surtout leurs non-dits. Avec eux, elle a bâti une saga sentimentale, sans connotation bollywoodienne aucune. (…) On n'est pas loin du mélodrame romantique, genre dans lequel les Bengalis excellent. Mais à tiroirs, subtil, et assez politiquement incorrect.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter