Actes Sud Littérature
Lettres scandinaves

Mars, 2011 / 11,5 x 21,7 / 240 pages


ISBN 978-2-7427-9644-1
prix indicatif : 20, 30€


Où trouver ce livre ?
|

Les Animaux de compagnie

Bragi OLAFSSON

Emil S. Halldórsson, jeune trentenaire islandais, reçoit la visite importune d’Hávardur, un ami au tempérament imprévisible. Peu désireux de lui ouvrir, il se cache immédiatement en reconnaissant l’étrange personnage qu’il n’a pas revu depuis l’époque où ils avaient gardé ensemble une maison à Londres. Les animaux de compagnie sur qui ils étaient censés veiller avaient été retrouvés massacrés les uns après les autres…
Lorsque le visiteur incongru parvient malgré tout à entrer par la fenêtre, Emil, pris de panique, se cache sous son lit. Depuis son refuge, il assiste alors au spectacle d’une soirée très mouvementée qui dégénère sous son propre toit.
D’un humour noir exquis, ce roman évoque à merveille le dilemme de celui qui fuit : l’absence de danger va de pair avec le plus horrible sentiment d’impuissance.

Les Animaux de compagnie

Les Animaux de compagnie

Laurent Boscq, FHM

« Absurde et cruel, noir et drôle, ce huis clos écrit par l'ancien bassiste de Bjôrk apporte un regard décalé, islandais, sur les rapports en société.  »


Emily Barnett, Grazia

« Une histoire de dingue, véritable sketch beckettien à tendance schizophrénique.  »


VSD

« Connu des amateurs de musique pour avoir tenu la basse des Sugarcubes, le groupe de Björk, Bragi Olafsson signe un oppressant mais fort drôle huis clos.  »


Alain Nicolas, L'Humanité

« Bragi Olafsson donne, avec les Animaux de compagnie, un roman où la célèbre convivialité islandaise laisse voir son revers, souvent noir, toujours drôle.  »


Emily Barnett, Les Inrockuptibles

« Un roman drôle et inquiétant sur la difficulté à vivre sa vie. (…) D'une situation subtilement beckettienne, Olafsson interroge les conventions, codes et limites sociales qui balisent nos vies, et en souligne le côté arbitraire. Soudain friable sous l'humour grinçant et pince-sans-rire de ces "animaux de compagnie", c'est tout un système de lois sociales qui est renvoyé à sa partielle absurdité.  »


Vogue

« L'Islandais Bragi Olafsson signe un premier roman excentrique, drôle et angoissant. (...) De digressions en flashbacks, le passé se reconstitue et une poésie de l'absurde se dégage de ce roman hors norme, existentiel et, à sa façon, très rock.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter