La Guerre des jours lointains | Actes Sud
Babel
Babel

Novembre, 2007 / 11,0 x 17,6 / 288 pages

traduit du japonais par : Rose-Marie MAKINO-FAYOLLE
ISBN 978-2-7427-7147-9
prix indicatif : 7, 70€
Babel n° 852


Où trouver ce livre ?
|

La Guerre des jours lointains

Akira YOSHIMURA

1945 : les Japonais ont perdu la guerre. Un jeune lieutenant est en fuite, il est recherché pour crime de guerre…
Seconde guerre mondiale : l’officier Takuya Kiyohara est affecté au quartier général des forces armées de Kyushu, l’île du sud-ouest du Japon considérée comme un endroit stratégique de la guerre du Pacifique. Jour et nuit, il coordonne les informations concernant les intrusions d’avions américains, note la violence incessante des bombardements, puis l’ampleur sans précédent de la déflagration de la bombe atomique larguée sur Hiroshima. Vient l’annonce de la défaite, le 15 août 1945, avec la déclaration solennelle de l’empereur exhortant la population exténuée, hébétée, à “supporter l’insupportable”.
Ce jour-là, l’état-major donne l’ordre d’abattre dans les plus brefs délais les aviateurs récemment faits prisonniers. Takuya se porte volontaire pour l’exécution. Quelques semaines plus tard, il apprend qu’il est recherché par les autorités pour crime de guerre.
Une longue fuite commence, une errance fantomatique, hallucinée, au cours de laquelle il tente d’échapper au jugement d’un pays dévasté par l’horreur de la guerre, de se fondre dans l’anonymat de la population civile de son pays occupé, appauvri, anéanti par les destructions massives. Mais ce cheminement vers la rédemption ne sera pas suffisant pour effacer en lui le souvenir de la lumière d’été dans la clairière où furent décapités les grands hommes blonds.
Sorti au Japon en 1978, ce roman est le premier qui osait poser la question des crimes de guerre à une époque où celle-ci était encore occultée par la société japonaise. Par sa problématique, il est aujourd’hui encore d’une remarquable actualité, et Yoshimura y est au sommet de son art : son écriture froide, distante, implacablement lucide, permet l’exploration mentale extrêmement précise d’un homme simple, docile, sans conscience politique, plongé dans une situation qui lui paraît absurde car, jusqu’au bout, il ne comprend pas ce qu’il a fait de répréhensible.
EXTRAITS DE PRESSE
“Cette description, d’une froideur presque camusienne, de la cavale d’un officier qui a exécuté sommairement des prisonniers américains donne à réfléchir sur les différents procès actuellement en cours en Irak ou aux Etats-Unis.” René de Ceccatty, Le Monde des livres
“Un livre clair, épuré de tout effet malvenu, calme et froid comme un procès-verbal.” Claude Michel Cluny, Le Figaro littéraire
“Une réflexion sur la culpabilité en temps de guerre qui dépasse largement le cadre historique de ce superbe roman.” Gilles Heuré, Télérama
“La lecture la plus forte de mon été : […] il s’agit d’un grand roman ET d’un document exceptionnel sur le Japon de la capitulation après Nagasaki. […] On pense à L’Etranger de Camus – en plus puissant, j’ose le dire.” Michel Polac, Charlie Hebdo
L’AUTEUR
Né en 1927 à Tokyo, Akira Yoshimura s’est inspiré de vieilles légendes, de faits divers ou de l’histoire récente de son pays pour construire une œuvre distinguée au Japon par de prestigieux prix littéraires. Il est décédé en 2006.
Disponibles chez Actes Sud : Naufrages (1999 ; Babel n° 623), Liberté conditionnelle (2001), La Jeune fille suppliciée sur une étagère (2002 ; Babel n° 773), La Guerre des jours lointains (2004), Voyage vers les étoiles (2006), Le Convoi de l’eau (à paraître en 2008).

« Grandiose ! Loin des images et descriptions voyeuristes de l’horreur, c’est tout en suggestion que Yoshimura évoque les atrocités perpétrées, à travers son personnage principal, Kiyohara Takuya, officier dans l’armée japonaise. »

[blog lexpress.fr] Les 8 plumes

La Guerre des jours lointains

La Guerre des jours lointains
Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter