La biodiversité végétale menacée | Actes Sud
Errance
Les Hespérides

Avril, 2015 / 17,0 x 24,0 / 160 pages


ISBN 978-2-87772-533-0
prix indicatif : 32, 00€


Où trouver ce livre ?
|

La biodiversité végétale menacée

Le pollen en témoin

Anne-marie SEMAH
Josette RENAULT-MISKOVSKY
Yves COPPENS - Préfacier

Il existe, à la surface du globe, plusieurs centaines de milliers d’espèces végétales
qui présentent une grande diversité de formes et de modes de vie liés à des
capacités d’adaptation qui leur permettent de survivre dans des biotopes précis.
Ces particularités sont surtout celles des plantes à fleurs, les gymnospermes et
les angiospermes qui utilisent le principe de la reproduction sexuée grâce au
grain de pollen, cellules mâles de la reproduction. Les grains de pollen (et les
spores des végétaux inférieurs) représentent des parties de la plante particulièrement
préservées et qui décuplent encore la diversité du règne végétal par
la multiplicité des détails de leur micromorphologie. Le pollen est de plus un
marqueur botanique qui se fossilise et témoigne de la végétation actuelle et
passée.
L’ouvrage se propose, à partir de l’analyse de leur pollen, (organe de reproduction
mâle des plantes à fleurs) de souligner la fragilité de la biodiversité des
plantes.
Les menaces qui pèsent sur la biodiversité végétale sont, l’épuisement des
ressources naturelles, la perte des infrastructures végétales capables de lutter
contre le réchauffement climatique (réserve de carbone des forêts), la disparition
d’espèces emblématiques comme les plantes mellifères et enfin celle
des informations génétiques contenues dans les espèces en voie d’extinction
comme par exemple les plantes endémiques ; l’endémisme caractérisant la présence
naturelle d’un groupe biologique exclusivement retrouvé dans une région
géographique délimitée
Cette menace sur la biodiversité entraîne une réflexion sur la contradiction
qui existe entre la nécessité de conserver la nature en la protégeant et celle de
l’exploiter pour des enjeux économiques ; vouloir privilégier la biodiversité,
c’est vouloir assurer le maintien d’un potentiel évolutif dans le contexte du
changement global.
Pour illustrer ces remarquables caractéristiques du pollen, notre choix s’est
porté sur deux thèmes significatifs de la fragilité des plantes, les mellifères et
les endémiques. Le développement des plantes mellifères et le transport du
pollen dépendent de l’action du butinage des abeilles, elles mêmes en danger ;
quant aux plantes endémiques insulaires, leur domaine géographique restreint
participe à leur fragilité.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter