Bienvenue à Unterleuten !

Celui qui ne jette qu’un bref regard sur ce village du Land de Brandebourg se laisse charmer par les noms vieillots que portent les villages voisins, les habitants excentriques et originaux venus s'y installer après la chute du Mur, la nature sauvage et les espèces d’oiseaux rares qui y vivent. Mais derrière les façades des petites maisons éclatent encore les vieilles querelles. Et bien que personne ne pense à mal, des choses terribles se produisent.

Il y a un truc qui cloche dans ce village. Et pas qu'un peu.

Laissez-vous aller le temps d'une petite pause, à la découverte du village ! Promenez-vous dans ses ruelles, partez à la rencontre de ses habitants et de ses commerces. Vous serez surpris par son effervescence.

Les habitants du village

Gerhard Fließ … Jule Fließ-Weiland … Sophie Fließ … Rudolf Gombrowski … Elena Gombrowski née Niehaus … Fidi Gombrowski … Püppi Gombrowski … Bergamotte … Lucy Finkbeiner … Linda Franzen … Manfred Gortz … Monsieur Pilz … Wolfi Hübschke … Karl, l’Indien … Betty Kessler … Hilde Kessler … Kron … Kathrin Kron-Hübschke … Krönchen Kron-Hübschke … Les vétérans de la coopérative … Konrad Meiler … Mizzie Meiler … Herfried Münkler … Mémé Rüdiger et pépé Margot … La police Bodo Schaller … Miriam Schaller … Arne Seidel … Barbara Seidel … Silke et Sabine … Frederik Wachs … Timo Wachs

Rencontrer les habitants

Le grand roman de société
de Juli Zeh

Celui qui ne jette qu’un bref regard sur ce village du Land de Brandebourg se laisse charmer par les noms vieillots que portent les villages voisins, les habitants excentriques et originaux venus s'y installer après la chute du Mur, la nature sauvage et les espèces d’oiseaux rares qui y vivent. Mais derrière les façades des petites maisons éclatent encore les vieilles querelles. Et bien que personne ne pense à mal, des choses terribles se produisent.

Lire un extrait du livre S’abonner à la lettre Actes Sud

Juli Zeh à propos de Manfred Gortz et du cosmos virtuel de Brandebourg

L’ère de la communication nous transforme en tant qu’individu et en tant que société. De nombreuses questions prennent une signification nouvelle: celles de l’identité humaine, de la différence ténue entre fiction et réalité, et celles de l’auteur, du plagiat et de la citation. En raison de l’inflation médiatique, le phénomène de la rumeur – évoqué dans le roman par l’expression Radio-Unterleuten – prend une importance croissante sous le forme d’une foire aux ragots globalisée. Chacun croit tout savoir sur tout et tout le monde, alors qu’il ne s’agit en vérité que de milliards d’histoires que nous nous racontons en continu les uns aux autres. Elles finissent par former un tissu inextricable de légendes, anecdotes et fictions qui constituent notre réalité. Existe-t-il encore autre chose qu’un monde virtuel, sachant que c’est avant tout la rumeur qui détermine nos pensées, nos décisions et nos actions?

Dès le départ, Brandebourg a eu tendance à s’émanciper au-delà de la couverture du livre. Manfred Gortz, auteur d’un guide de conseils pour réussir, bible du personnage de Linda Franzen, s’est effectivement mis à écrire cet ouvrage. Le petit ami de Linda, Frederik, s’épanche au sujet de sa relation difficile avec une mordue de chevaux dans un véritable forum de cavaliers. Lucy Finkbeiner, qui est censée avoir enquêté sur Unterleuten et mis le fruit de ses recherches à la disposition de Juli Zeh, se plaint de l’arrogance de la romancière et du manque de reconnaissance envers son travail. Kathrin Kron-Hübschke et Jule Fließ postent des photos de leurs filles sur Facebook, Manfred Gortz tweete, envoie des mails, possède un site web et prend position sur YouTube quand la presse met en doute la réalité de son existence. La Ligue pour la protection des oiseaux d’Unterleuten a également son propre site sur lequel on peut réserver des visites guidées et acheter des tee-shirts. Et le Märkischer Landmann, le bistro dans lequel commence l’histoire de Brandebourg, a mis son menu en ligne.

Le récit se poursuit dans des livres, des journaux, sur internet. En suivant ses traces, vous trouverez partout des fragments de l’univers d’Unterleuten. Parce que la société ne fonctionne plus comme à l’époque de Balzac, Thomas Mann ou John Updike, Brandebourg, en tant que roman de société du xxie siècle, est une œuvre d’art totale, à la fois littéraire et virtuelle.

Juli Zeh, le 3 mai 2016

Autour de Manfred Gortz et de Ton Succès:
manfred-gortz.de
Chaîne YouTube
L’auteur sur randomhouse.de
Ton Succès (Dein Erfolg) sur amazon.de
Le livre audio sur randomhouse.de
L’auteur sur Twitter
L’auteur sur Facebook

Sites d’institutions et d’entreprises apparaissant dans le roman et créés pour l’occasion:
vogelschutzbund-unterleuten.de
maerkischer-landmann-unterleuten.de
ventodirect.de

Débat sur les compagnes folles de chevaux:
reiterrevue.de

Profils des personnages du roman sur les réseaux sociaux:
Lucy Finkbeiner auf facebook
Kathrin Kron-Hübschke auf facebook
Jule Fließ sur Facebook
Sebastian Pilz sur Xing

Pour avoir un aperçu de l’ensemble des personnages et des lieux:
unterleuten.de

Juli Zeh

Juli Zeh est née à Bonn en 1974. Elle poursuit des études de droit à Passau, puis des études de droit européen et international public à Leipzig. Elle obtient ses diplômes, séjourne de longues périodes à New York et à Cracovie en Pologne. Son premier roman L'aigle et l'Ange paru en 2001, connait un succès international. Aujourd'hui, ses romans sont traduits en 35 langues. Juli Zeh a été maintes fois primée pour ses travaux. Elle a notamment reçu le Prix littéraire de Rauris (Prix du meilleur roman de langue allemande) en 2002, le Prix Friedrich Hölderlin en 2003, le Prix Ernst-Toller en 2003, le Prix littéraire Carl Amery en 2009, le Prix Thomas Mann en 2013 et le Prix Hildegarde-von-Bingen en 2015.

Chez Actes Sud ont déjà paru ses romans La Fille sans qualités (2007), L’Ultime Question (2008), Corpus delicti (2010) et Décompression (2013), ainsi que son essai Atteinte à la liberté : les dérives de l’obsession sécuritaire (2010), tous très bien accueillis à la fois par la presse et par les lecteurs.

Page de l'auteur

La version numérique

L’histoire racontée est comme un caléidoscope : on tourne à peine et tout devient différent.

Juli Zeh

[Librairie Actes Sud Arles]
[Librairie L’Arbre à Lettres]