Aller au contenu principal

Bernard Herrmann



Cet ouvrage a pour ambition d’explorer l’univers de Bernard Herrmann (1911-1975), à qui l’on doit aussi bien les bandes-son de Citizen Kane (1941) d’Orson Welles et de Taxi Driver (1976) de Martin Scorsese que celles des plus célèbres films d’Alfred Hitchcock (Sueurs froides, La Mort aux trousses, Psychose…).
En parallèle, Herrmann a mené une carrière de chef d’orchestre et a écrit des partitions pour le concert : la cantate Moby Dick, le quatuor Echoes, le quintette avec clarinette Souvenirs de voyage ou l’opéra Wuthering Heights… Innombrables sont ses contributions à des fictions radiophoniques – pour ne citer que La Guerre des Mondes.
Dans un style vivant et très accessible, cet essai biographique brosse le portrait d’un homme, certes redouté pour son côté provocateur et ses accès de colère, mais qui suscitait l’admiration par son immense culture littéraire et musicale, le haut niveau d’inspiration de ses musiques et la perfection de son artisanat.

Karol Beffa, maître de conférences à Normale sup et enseignant au Collège de France, lui consacre une biographie passionnante, et rend à Bernard Herrmann la place qui a été la sienne : la première. 

François Forestier, L'OBS

Pourquoi ce livre de Karol Beffa  est passionnant, indispensable à tout amateur de cinéma, de musique ? C’est qu’il parle des rêves, des ambitions, qu’avait Herrmann avant d’aller à Hollywood. […] Le plaisir de lire ce livre est évident car l’auteur décrypte avec beaucoup d’acuité l’écriture de cet immense compositeur. 

Stéphane Loison, FIP

C’est un livre très beau, […] c’est une très belle évocation, souvent précise du côté musical mais pas trop technique et qui donne envie de revoir énormément de grands films.

Florence Colombani, FRANCE INTER – Le Masque et la Plume

Un livre très attendu qui est un bonheur de lecture.

ONDES SENSIBLES

Une passionnante biographie.

Laure Mezan, RADIO CLASSIQUE

Un très beau portrait.

Anna Sigalevitch, FRANCE INTER

Du même auteur