Adaptation par Benoît Jacquot du roman *Body Art* de Don DeLillo sous le titre *À jamais* | Actes Sud

    Actualités

    Adaptation par Benoît Jacquot du roman *Body Art* de Don DeLillo sous le titre *À jamais*

    Body Art de Don DeLillo a paru en 2001 et en collection de poche Babel, en 2003 (n°603).

     

    Après la mort de son mari Rey Robles, Lauren Hartke, artiste, découvre bientôt qu’elle n’est pas seule avec son deuil, son corps à discipliner et son temps à organiser. Il y a un intrus dans la maison, un squatter d’origine inconnue, un être étrange et comme "inachevé". De sa physionomie, de son destin, de la plupart de ses propos, Lauren ne décrypte rien mais, dans sa voix, peu à peu, elle croit entendre non seulement la sienne, mais celle de Rey, puis leurs voix conjuguées — leurs dernières conversations peut-être…

    Dans cette éblouissante variation beckettienne sur le corps, sur l’art et sur la mort, Don DeLillo explore les abîmes de la conscience, du langage, de l’espace et du temps. Un voyage philosophique en forme de descente aux enfers, au cœur de la condition humaine.

     

     

    À jamais de Benoît Jacquot, avec Mathieu Amalric, Julia Roy, Jeanne Balibar...

     

     

     

    Laura et Rey vivent dans une maison au bord de la mer.
    Il est cinéaste, elle crée des « performances » dont elle est l’actrice.
    Rey meurt —accident, suicide ?—, la laissant seule dans cette maison.
    Mais bientôt, seule, elle ne l’est plus.
    Quelqu’un est là, c’est Rey, par et pour elle, comme un rêve plus long que la nuit, pour qu’elle survive.



    |
    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter